Nalaga - Clermont Grenoble - 14 septembre 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

6e journée Top 14, ASMCA-FCG (37-13) - Pour Clermont, le bonus, c'est la tête du Top 14

Pour Clermont, le bonus, c'est la tête du Top 14

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 14/09/2013 à 21:35 -
Par Rugbyrama - Le 14/09/2013 à 21:35
Dominateur devant un FCG indiscipliné, Clermont a perdu le gain du bonus offensif à la dernière seconde (27-13). Mais l'ASMCA passe en tête du Top 14.

Que ce fut laborieux. Maladroits et pas vraiment inspirés, les Clermontois se sont imposés dans la difficulté face à Grenoble. Pas aidés par la pluie, ni par la combativité iséroise, les vice-champions d'Europe ont peiné malgré une supériorité numérique répétée (trois cartons jaunes et un rouge côté grenoblois). Au point de laisser filer un point de bonus défensif après la sirène, qui leur tendait pourtant les bras. Vern Cotter a certainement dû souffler dans les bronches de ses joueurs à la fin de la rencontre. Malgré ce manque de sérieux inhabituel, l'ASMCA prend les rênes du Top 14.

Et il aura fallu le temps aux Clermontois pour prendre la totale mesure de leurs adversaires. Profitant de l'indiscipline grenobloise, les Auvergnats inscrivaient un essai de pénalité après une énième faute des joueurs de Fabrice Landreau (10-0, 23e). Ce sera à peu près tout pour un premier acte brouillon. Grenoble s'accrochait malgré un effectif fortement remanié et restait même dans le bonus défensif à la pause grâce à la botte de Julien Caminati (13-6, 40e).

Le doublé de Chouly

Visiblement réveillés par leur passage aux vestiaires, les Clermontois ne tergiversaient pas et mettaient une très grosse pression dès le coup d'envoi de la seconde période. Damien Chouly s'engouffrait dans l'en-but après un plaquage manqué et donnait de l'air aux siens (20-6, 42e). Une réalisation qui a eu le mérite de galvaniser les coéquipiers de Parra qui mettaient enfin de la vitesse dans leurs offensives, notamment sous l'impulsion de Napolioni Nalaga. Si l'ailier fidjien n'a toujours pas marqué cette saison, sa puissance a permis de créer bon nombre de brèches ce samedi.

C'est d'ailleurs sur une de ses percées que Clermont inscrivait son troisième essai, synonyme de bonus offensif. Le deuxième de la soirée pour Damien Chouly (27-6, 58e). Les cinq points en poche, l'ASMCA s'est alors contentée de gérer la fin de match. Histoire de souffler un peu, après avoir disputé quatre matchs en deux semaines. Un peu trop laxistes, ils permettaient finalement à Kevin Goze d'aplatir le ballon dans l'en-but après la sirène (27-13). Une saute de concentration qui laissait un goût amer dans les bouches clermontoises malgré la victoire. Un rappel à l'ordre avant un déplacement périlleux sur la pelouse de Montpellier le week-end prochain.  

 
 

commentaires


  • Le Jaunard15/09/2013 13:00

    J étais au stade hier et il est clair que l on ne peut pas en vouloir à pechambert. Cet arbitre est un sketch, une mascarade, il ne le fait pas exprès, il n a pas le niveau tout simplement. L action la plus marquante pour moi est que lorsque sur un contre en fin de première mi temps un grenoblois se retrouve complètement isolé au milieu de 5 clermontois...faute contre Clermont pour être allé au delà....outre l arbitrage très déçu par clermont et bravo au fcg pour y avoir cru jusqu au bout

  • duke6315/09/2013 10:29

    Il a tout fait pour équilibrer la partie car en milieu de 1ère mi-temps vous auriez pu déjà jouer à 13. Il est mauvais a tel point que c'est Parra qui lui dit "Hand a déjà eut un jaune donc c'est rouge". Cet arbitre là ne fera jamais de phases finales car il est limite malhonnête et complétement incompétent..

  • duke6315/09/2013 10:26

    Les fautes d'anti-jeu ont étés sanctionnés, le FCG a passé quasi tout le match à défendre. Quand il sort le jaune pour Lapandry pour plongeon dans le ruck alors là oui c'est carrément scandaleux car pendant toute la partie le FCG a pourri les sorties de balle. L'essai refusé sur l'intervention de Bonnaire je suis mitigé car le défenseur grenoblois cherche à se saisir de la balle quand même.