Jerome Fillol - stade français clermont - 8 septembre 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

5e journée Top 14, Stade français-Clermont, Jérôme Fillol (réaction): "On se l'est pelé"

Fillol: "On a montré qu'on pouvait rivaliser avec les plus grands"

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 10/09/2013 à 08:58 -
Par Midi Olympique - Le 10/09/2013 à 08:58
Le demi de mêlée du Stade français, Jérôme Fillol, a reconnu que le succès face à Clermont, dimanche, constituait un "gros coup" pour son équipe.

Comment avez-vous accueilli la victoire contre Clermont dimanche soir à Jean-Bouin ?

Jérôme FILLOL: C'est un coup que l'on vient de réaliser. Clermont, c'est la plus grosse écurie que l'on ait affronté depuis le début de saison. C'est une équipe en haut de l'affiche depuis longtemps. On passait un gros test en les accueillant chez nous: soit on les battait et l'on était en adéquation avec nos ambitions de haut de tableau, soit on s'inclinait et il fallait regarder vers le bas du classement. C'est un bon coup que nous avons réalisé.

Il a mis du temps à se dessiner...

J.F: Oui. D'abord parce que c'était Clermont en face, qu'ils nous ont surpris en première période. Nous étions un peu attentistes jusqu'à la pause. Après la mi-temps, nous avons rectifié le tir. On grandit de plus en plus. Même dans l'adversité, on parvient à lutter. Nous avons fait preuve d'un fort mental, ce qui nous manquait cruellement les dernières saisons. Ce match, on se l'ai pelé et on a montré qu'on pouvait rivaliser avec les plus grands.

Comment expliquer néanmoins les deux visages montrés par l'équipe en première et en seconde période ?

J.F: Cela n'explique pas tout et je dois aussi revoir le match à la vidéo, mais il me semble que Monsieur Berdos a redécouvert la règle du hors-jeu dans le rugby à la soixantième minute de la partie. Jusqu'alors, nous ne pouvions pas développer une attaque correctement. Les défenseurs étaient sur nous avant que l'on est les mains sur le ballon. Quand l'arbitre les a enfin sanctionnés, on a pu mettre un peu de volume et marquer.