Papé - Stade français Clermont - 8 septembre 2013 - Icon Sport
 
Top 14

5e journée Top 14 - Stade français-Clermont (23-16) - Le Stade français marque son territoire

Le Stade français marque son territoire

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 09/09/2013 à 12:42 -
Par Rugbyrama - Le 09/09/2013 à 12:42
A Jean-Bouin, le Stade français demeure toujours invaincu après son succès devant Clermont (23-16), qui perd son fauteuil de leader au profit de Toulon.
 

Ce n'était clairement pas une première mi-temps de qualité, c'est un fait. Avec un troisième match en neuf jours, les acteurs de ce Stade français-Clermont ont d'abord déçu. En revanche, la deuxième période a réveillé tout le monde. Et les Parisiens, bien plus entreprenants lors des 40 dernières minutes, se contenteront largement de n'avoir joué qu'à moitié. Dans son antre de Jean-Bouin, le Stade français s'impose et reste invaincu à domicile (23-16). Clermont obtient le bonus défensif mais cède sa place de leader à Toulon.

Dans cette dernière rencontre de la cinquième journée de Top 14, le jeu au pied aura été un élément majeur. D'abord parce que Brock James, dans un mauvais jour au coup d'envoi, manquait deux pénalités faciles (15e, 20e). La botte de l'Australien tremblait et ne concrétisait pas la domination de son équipe. Il en loupera une autre à la 52e. Radosavljevic manquera lui aussi une tentative (54e), portant à douze le nombre d'unités laissées en route.

Arias, le 50e qui fait du bien

Les Clermontois ont en effet eu la possession du ballon dans le premier acte, les Parisiens donnant un nombre incalculable de ballons dans le fond du terrain. Hormis celui de Jérôme Fillol, le jeu au pied du Stade français a été fébrile. Pas de touches trouvées et des ballons rendus facilement lorsque des séquences au ras auraient été plus judicieuses.

Paris a réagi en deuxième période. Le retour des vestiaires a signé la révolte. C'est Hugo Bonneval qui donnait l'avantage aux Roses, lorsqu'il repiquait intérieur sur un service de Plisson (60e, 13-6). Plus joueurs et plus dominateurs dans les rucks, les hommes de Quesada ont pris peu à peu la mesure des Clermontois. Même si les Auvergnats recollaient grâce à un essai en bout de ligne de Julien Pierre (69e, 16-13), ce sont bien les Parisiens qui occupaient le terrain et créaient du danger. Jusqu'à trouver la faille, après une percée de Williams et un service au cordeau (validé à la vidéo) de Bonneval pour Arias (74e, 23-13). L'ailier signe son 50e essai en Top 14, offrant ainsi une troisième victoire au Stade français. Les Parisiens prouvent surtout qu'ils sont de sérieux clients en ce début de saison.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×