Maxime Medard - toulouse bayonne - 24 aout 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14, 5e journée: Plus de 120 joueurs dans le rouge

5e journée: Plus de 120 joueurs dans le rouge

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 05/09/2013 à 17:00 -
Par Rugbyrama - Le 05/09/2013 à 17:00
Si les clubs de Top 14 se décidaient à suivre les préconisations médicales de la Ligue nationale de rugby, plus de 120 joueurs se verraient privés de la 5e journée disputée dimanche, soit huit jours après la 3e.
Icon Sport

Selon la recommandation adressée avant le début du championnat concernant ce triptyque de rencontres resserrées, "un joueur entré en jeu au cours de deux matches consécutifs ne devrait pas participer au troisième match". Après la 3e (vendredi et samedi derniers) et la 4e journée (mercredi), la 5e risque d'être tronquée, au moins pour les équipes qui se sont le moins économisées lors des deux premiers matches.

C'est ainsi le cas de Clermont, qui se rend à Jean-Bouin affronter le Stade français (21h00). Julien Pierre, Damien Chouly, Brock James, Wesley Fofana, Sitiveni Sivivatu, Napolioni Nalaga ou encore Jean-Marcelin Buttin notamment cumulent déjà autour de deux heures de temps de jeu depuis samedi. A l'inverse, les Parisiens ont géré en envoyant à Castres mercredi une équipe remaniée (défaite 38-10). En effet, seuls Julien Dupuy, Gerhard Mostert, Pascal Papé et Meyer Bosman ont franchi, de peu, le cap des 80 minutes.

Du côté de Toulon, en déplacement à Biarritz lors de la 5e journée, Matt Giteau - qui a disputé 160 minutes d'affilée - Mathieu Bastareaud, Chris Masoe, Danie Rossouw ou encore Josua Tuisova devraient en théorie être mis au repos. Son adversaire basque, qui plus est en difficulté au classement, n'est pas mieux loti puisque des cadres comme Erik Lund, Ueleni Fono, Joe Pietersen, Damien Traille, Benoît Baby, Takudzwa Ngwenya ou encore Dimitri Yachvili ont dépassé allègrement les 80 minutes. La différence se fera évidemment sur la profondeur de banc des deux équipes...normalement au bénéfice des Varois.

Icon Sport

Grenoble bon gestionnaire

Il faudrait procéder à de nombreuses rotations du côté de l'Usap, qui ira défier le Racing-Métro. Mais les problèmes en deuxième ligne permettront-ils de se passer de Romain Taofifenua, Sébastien Vahaamahina et Dan Leo ? Les Catalans oseront-ils aussi laisser Camille Lopez et James Hook en tribunes à Colombes ? Du côté du Racing, la deuxième et troisième ligne, déjà privées de Ghezal, Battut et Cronje, pourraient dans ce cas être amputées de François Van der Merwe, Wenceslas Lauret, Dan Lydiate et Bernard Le Roux.

La question se posera aussi pour le Stade toulousain à Montpellier, dans une première ligne minée par les blessures et où Cyril Baille, Christopher Tolofua, Census Johnston ont déjà atteint leur "quota". Gaël Fickou et Maxime Médard ont, eux, disputé 160 minutes d'affilée. A Castres, Christophe Samson, Jannie Bornman, Antonie Claassen, Brice Mach, Yannick Forestier ou encore Rémi Talès devraient être au repos forcé à Oyonnax.

Mais la palme de la gestion revient à Grenoble, qui a fait le choix de renouveler complètement son XV de départ mercredi à Perpignan, en prévision de la venue de Bordeaux. Certes les Isérois se sont inclinés 36-13 mais un seul joueur - le deuxième ligne Andrew Farley - a dépassé les 80 minutes (88 exactement).