Hosea Gear - Toulouse Grenoble - 3 mai 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

26e journée Top 14, ST-FCG (38-8) - Toulouse n'en espérait pas autant

Toulouse n'en espérait pas autant

Par Thomas Gourdin
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 03/05/2014 à 17:24 -
Par Thomas Gourdin - Le 03/05/2014 à 17:24
En s'imposant avec le bonus offensif contre Grenoble, Toulouse a gagné le droit de recevoir en barrages (38-8). Ce sera contre le Racing Métro.

C'est devenu une rengaine, presque immuable. C'est vingt dernières saisons, le Stade toulousain a toujours été au rendez-vous des demi-finales du championnat. Et il aura l'occasion d'étendre encore cette série. A condition toutefois de disposer du Racing-Metro en barrages. Une rencontre que les Rouge et Noir pourront disputer sur leur pelouse d'Ernest-Wallon grâce à leur victoire bonifiée contre Grenoble (38-8), mais aussi au bénéfice des autres résultats de cette dernière journée de Top 14 qui a tenu toutes ses promesses.

L'ampleur du score masque toutefois un fait récurrent pour Toulouse cette saison. Comme trop souvent, les hommes de Guy Novès se sont compliqué la tâche. Approximatifs dans le jeu et défaillants en touche, ils ont tardé avant de décrocher une équipe de Grenoble qui, bien qu'imprécise elle aussi, a joué crânement sa chance. Une certaine indiscipline en défense et les sorties de balles parfois lentes n'ont rien arrangé au jeu des Haut-Garonnais. La véritable hécatombe qui s'est abattue sur Ernest-Wallon non plus. Census Johnston, Maxime Médard, Vincent Clerc et Yannick Nyanga ont dû quitter prématurément leurs coéquipiers, tandis que le FCG a dû déplorer les sorties de Benjamin Hand et James Hart.

Gear et Vermaak survoltés

Du coup, le Stade s'en est remis à ses individualités pour faire la différence dans cette rencontre hachée. A ce petit jeu, deux hommes ont illuminé la partie de leur classe. Hosea Gear tout d'abord, dont un exploit personnel a permis à Toulouse d'inscrire les seuls points de sa première mi-temps (7-0, 11e). L'ailier all-black a ensuite récidivé avec une action encore plus spectaculaire, une relance de 70 mètres en solitaire conclue en coin (61e). Et il s'est même offert un coup du chapeau dans le temps additionnel, en contre, profitant d'un service parfait de l'autre héros du match, Jano Vermaak. Rentré très tôt pour suppléer Vincent Clerc, le Sud-Africain a enchaîné les accélérations et a été récompensé par un doublé (49e, 71e). Entre-temps, Louis Picamoles, lui aussi en forme pour son retour à la compétition, y était allé de sa réalisation (57e). Celle du bonus.

Et déjà celle de trop pour une équipe de Grenoble qui aura payé cher sa possession stérile. Seul un essai pour l'honneur d'Hendrik Roodt (73e) venait finalement égayer le tableau isérois. Car bien que venus à Toulouse pour faire un coup et ainsi ne dépendre que d'eux-mêmes pour le maintien, les partenaires de Fabien Alexandre n'ont jamais trouvé la faille dans une défense toulousaine toujours bien en place. Et a contrario, ils ont payé cher les accélérations assassines des Rouge et Noir. Mais le déroulement de cette rencontre hésitante a sans doute été vite oublié dès coup de sifflet final, quand tombaient les résultats des autres matchs qui garantissaient au FCG de rester dans l'élite. Et au Stade de recevoir son barrage, que d'aucun espèrent être le véritable départ de Toulouse cette saison.

 
 

commentaires


  • 11USCXV04/05/2014 22:06

    @camomilledelamancha c'est toujours comme ça avec RR

  • Brosse04/05/2014 16:27

    Qui ,parlait dans un forum précédent de Toulouse en pro D2 voire en fédérale ?

  • Tintin304/05/2014 10:27

    En esperant que le 4eme soit champion comme l'an dernier :)