Patricio Albacete - toulouse brive - 12 avril 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

24e journée Top 14 - Toulouse - Brive (16-9) - Pour Toulouse, il ne faudra retenir que le résultat

Pour Toulouse, il ne faudra retenir que le résultat

Par Clément Mazella
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 12/04/2014 à 23:09 -
Par Clément Mazella - Le 12/04/2014 à 23:09
Chahutés par les Brivistes, les Toulousains ont remporté sans la manière un succès crucial afin de retrouver une place de qualifiable (16-9).
 

Toulouse gagne mais se fait siffler par son propre public, le révélateur d’une victoire plus que laborieuse! Éliminé avec pertes et fracas en quart de finale de la H Cup le week-end dernier contre le Munster (47-23) le Stade toulousain a retrouvé le chemin du succès en battant le CABCL (16-9). Loin d’être brillants, souvent brouillons, les Toulousains ont assuré l’essentiel, notamment grâce à un essai d’Hosea Gear (40e), face à une équipe corrézienne très concernée malgré un maintien pratiquement acquis. Grâce à cette victoire tellement difficile mais ô combien capitale, les Rouge et Noir garde leur place dans les six premiers.

Pour le spectacle, en revanche, on repassera ! En-avants, erreurs techniques, mauvais choix, conquête moyenne…rien ou presque n’a fonctionné ce samedi dans le jeu toulousain. Une incapacité à enchaîner qui, couplée à des fautes à répétition de part et d’autre, rendaient la partie indigente malgré des conditions de jeu très favorables. Une indiscipline un peu plus marquée côté briviste, avec deux cartons jaunes pour Koyamaibole (44e) et Mignardi (58e), contre un seul pour Toulouse (65e), dont n’ont guère profité les partenaires de Yoann Huget. Fragilisés par la claque reçue au Munster et engourdis par l’enjeu, les hommes de Guy Novès ont balbutié leur rugby, faisant souvent très mal en voulant faire bien.

Un essai et des sifflets

Pour une équipe dite "en vacances ", le maintien quasiment en poche mais un peu trop loin des six premiers, le CAB a montré qu’il avait encore bien la tête à cet exercice 2013-2014. Reposés après que le staff corrézien ait aligné l’équipe B en Challenge Européen dimanche dernier, les Coujoux parvenaient à faire déjouer leurs adversaires. Ils étaient même tout proches de l’exploit, campant dans les 22 mètres toulousains dans des dernières minutes irrespirables pour le champion de France 2012. Un match très pauvre mais remporté au final, grâce notamment à un essai en contre en toute fin de première période, qui n’empêchait pas les sifflets d’un Ernest-Wallon déçu par la copie rendue par ses protégés.

Assuré de faire une excellente opération dans la course aux phases finales en gagnant ce samedi soir après les défaites de Castres, Bordeaux-Bègles et le Stade français, Toulouse a fait ce qu’on attendait de lui, sans plus. Une victoire non bonifiée, pas forcément rassurante, notamment dans la capacité des Haut-Garonnais à envoyer du jeu, mais qui lui offre de belles perspectives pour la fin de saison. Avec trois points d’avance sur le septième, un déplacement à Oyonnax et une réception de Grenoble pour finir, il faudrait un tremblement de terre pour que les Toulousains ne voient pas les phases finales. La suite, avec ce jeu-là, est beaucoup plus incertaine.

 
 

commentaires


  • Severine Pegot14/04/2014 22:10

    Allez Toulousains! faut rien lâcher! bravo aux spectateurs de siffler les joueurs c'est nul! Allez Toulouse!

  • bou_ju14/04/2014 18:52

    Pas fatiguant, à force d'analyse, je le connais par coeur :P

  • Raoul3114/04/2014 11:32

    Entièrement d'accord !!