Benoit Guyot - biarritz stade français - 30 aout 2013 - Icon Sport
 
Top 14 > - Biarritz

24e journée Top 14, Racing Métro-BOPB - Benoît Guyot: "On a envie de faire un dernier coup d'éclat"

Guyot: "On a envie de faire un dernier coup d'éclat"

Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 11/04/2014 à 10:52 -
Par Fabien Pomiès - Le 11/04/2014 à 10:52
Désormais libérés de toute pression maintenant que leur relégation est actée, les Biarrots, à l'image de Benoît Guyot, veulent se faire plaisir au Racing Métro.
 

Il fait un temps magnifique ce jeudi matin sur Biarritz. Sur son terrain d’entraînement, le Biarritz olympique, répète ses gammes dans la bonne humeur. La vitesse est au rendez-vous et les gestes sont précis. Au milieu Didier Faugeron dirige la séance. Bien qu’officiellement relégué en Pro D2, le BOPB n’est pas encore en vacances à trois journées de la fin du championnat. "On est quand même des joueurs professionnels et rémunérés par le club. On sait que les vacances ce sera le 3 mai et pour l’instant on n’y est pas. Tout le monde s’entraîne très dur. On essaie d’être concentré sur notre job, c’est-à-dire montrer une belle image de Biarritz jusqu’au bout comme on l’a fait contre Castres, à Grenoble", raconte Fabien Barcella.

"On peut réellement jouer au rugby et pour nous c’est un plaisir énorme"

Ce week-end, ce sera un voyage au Racing Métro pour un Biarritz qui apprécierait presque le fait de n’avoir plus d’objectif comptable. "Jouer sans pression du résultat, c’est quelque chose de particulier, juge Benoit Guyot. Nous aussi on a envie de gagner, mais finalement on pense plus à ce que l’on va mettre en place. Commencer un match dans ce contexte, ça peut nous faciliter les choses. Le Racing va avoir beaucoup de pression, c’est une situation qui peut nous être favorable. Dans ces situations là, il faut voir le bon côté des choses. Le bon côté, c'est qu’on joue des matchs de rugby dans des bonnes conditions après avoir joué dans des conditions catastrophiques. On peut réellement jouer au rugby et pour nous c’est un plaisir énorme". "Cette pression du résultat, on ne l’a plus et on prend pas mal de plaisir à l’entraînement, poursuit Fabien Barcella. Les entraînements sont courts et intenses et on arrive à être sérieux tout en prenant du plaisir. Tant mieux pour nous et essayons de retranscrire ça sur le terrain".

Une fois encore cette saison, le BOPB devra composer avec une multitude de blessés pour cette rencontre à Colombes. Harinordoquy, Erik et Magnus Lund, Peyrelongue, Baby, Pietersen, Ngwenya, Fonua, Brew, Genevois, Waenga étaient ainsi absents de l’entraînement jeudi. Seul retour dans l’effectif, celui de Damien Traille qui devrait jouer à l’arrière d’une ligne d’attaque emmenée par la charnière Lesgourgues-Yachvili. Malgré ces difficultés récurrentes d’effectif, Fabien Barcella juge que l’équipe "conserve cette ambition de ne pas lâcher prise jusqu’au bout. On doit garder le positif, se dire 'il reste trois matchs, profitons-en un maximum'". "Je pense qu’on a surtout une volonté collective de profiter de ces derniers moments ensemble. Pour moi, c’est le cas. C’est une page qui se tourne et on a envie, si on peut, de faire un dernier coup d’éclat que ce soit à la maison ou à l’extérieur", conclut le capitaine Benoit Guyot.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×