Watisoni Votu - perpignan brive - 22 février 2014 - Icon Sport
 
Top 14 > - Perpignan

21e journée Top 14 - Un bonus à Toulouse, ce serait du bonheur pour l'Usap

Un bonus à Toulouse, ce serait du bonheur pour l'Usap
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 28/02/2014 à 11:18 -
Par Fabien Pomiès - Le 28/02/2014 à 11:18
Soulagé après son succès contre Brive mais toujours pas à l'abri de la relégation, Perpignan se verrait bien ramener un point de bonus de la Haute-Garonne.
 

Parfois c’est le résultat net qui s’est avéré frustrant comme au Stade français ou à Grenoble. D’autres fois, c’est le comportement qui a fait de poser mille questions comme à Montpellier. Les déplacements sont donc depuis quelques mois le caillou dans la chaussure de l’Usap. Et dans la mesure où Perpignan ne ramène pas assez de points de ces voyages, toute la pression s’exerce sur les matchs à Aimé-Giral où règne une tension palpable du coup d’envoi jusqu’au coup de sifflet final… Marc Delpoux n’a d’ailleurs pas caché que pour se maintenir l’Usap devait absolument s’imposer à domicile, le reste, sous-entendu les matchs à l’extérieur, n’étant que bonus.

On imagine donc bien que le déplacement à Toulouse n’est pas ciblé comme étant un endroit pour viser la victoire et le manager confirme: "Je le dis depuis que je suis dans le rugby: quand tu gagnes à Toulouse, c’est toujours un exploit et quand tu prends des points contre Toulouse, c’est toujours intéressant donc quel risque il y a ? Aucun. Le risque, il était contre Brive et il sera là à nouveau contre Biarritz à domicile". Pour autant et ce n’est pas dans la culture maison, hors de question de lâcher le match: "Personne n’a envie de revivre ce qui s’est passé à Montpellier (défaite 50 - 19) où nous avons vécu un cauchemar. Quand on est allé à Montpellier, on ne pensait pas que ça allait nous arriver et aujourd’hui on est dans une logique où tout le monde pense que ça peut nous arriver !"

Romain Terrain: "On allait péter une durite !"

Tout peut effectivement arriver et les Catalans marchent sur un fil tendu au-dessus du vide sans que personne ne  puissent dire aujourd’hui s’ils vont parvenir à regagner la terre ferme. Pourtant, l’étriqué succès obtenu face à Brive a lavé les têtes: "Il y a eu un relâchement après cette victoire mais je pense que c’est naturel sinon on allait péter une durite. Il n’y a pas d’autre mot, il fallait relâcher un peu la pression mais ce n’est pas pour autant que l’on n’a pas fait une bonne semaine ; on a été concentrés, appliqués. Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vu des sourires le lundi matin à l’entraînement". C’est donc libéré d’un poids, tant comptable que mental que l’Usap s’en va défier Toulouse, rejetant la pression du maintien sur les épaules de Bayonne…

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

Votre dose de sport quotidienne livrée tous les matins dans votre boîte mail

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×