Jacques Cronje - racing métro bayonne - 15 février 2014 - Icon Sport
 
Top 14

19e journée Top 14 - Racing Métro-Bayonne (18-8): Le Racing revient dans la course à la qualif'

Le Racing revient dans la course à la qualif'

Par Clément Mazella
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 15/02/2014 à 20:47 -
Par Clément Mazella - Le 15/02/2014 à 20:47
Dans une rencontre sans grande envolée, le Racing Métro a confimé sa bonne forme du moment en venant à bout de Bayonne (18-8). Les Franciliens se replacent.
 

Dans le match opposant le Racing Métro à Bayonne pour le compte de la 19e journée de Top 14, ce sont les Racingmen qui se sont imposés 18- 8. Le premier acte, en dents de scie pour les deux équipes, a tout de même vu les Racingmen mener à la pause 9-0 grâce à la botte de Maxime Machenaud. Dans le deuxième acte, les Bayonnais se sont écroulés après le carton rouge de Julien Puricelli pour finalement s'incliner 18-8, sans bonus.

C'est un premier acte très haché que nous ont offert les Racingmen et les Bayonnais. Les Franciliens tour à tour dominateurs et dominés ont rapidement essayé d'imposer leur jeu, notamment grâce au pied de Maxime Machenaud, omniprésent dans ce premier acte. C'est d'ailleurs ce dernier qui a inscrit les neuf points de son équipe en première mi-temps. Les Bayonnais, quant à eux, après avoir subi pendant les vingt premières minutes, ont profité d'une baisse de régime des Racingmen pour passer à l'attaque. Malheureusement, aucune de leurs tentatives n'a porté ses fruits. La faute à un grand nombre d'imprécisions et d'en-avants au moment de conclure. Joe Rokocoko et Scott Spedding se sont pourtant bien employés à percer la défense francilienne mais un soutien parfois trop lent et certaines passes mal assurées ont empêché les Basques de scorer sur leurs temps forts. C'est après un ultime temps fort des Racingmen conclu sur un deuxième essai refusé par M. Marchat que s'est achevée la première période sur le score de 9-0.

Un rouge qui change tout

En début de seconde période, les Bayonnais semblaient revenir avec des intentions. Ils ont d'abord concrétisé ces intentions par une pénalité de Stephen Brett (45e) puis par un essai en solo de Santiago Fernandez après une interception et une magnifique course de 50 mètres. L'essai n'est malheureusement pas transformé. On en était alors à 9-8 pour le Racing Métro, peu en confiance. Le tournant du match est sans conteste le carton rouge infligé à Julien Puricelli à la 60e pour un plaquage dangereux sur Adrien Planté.

Dès lors et malgré leur courage, les Bayonnais n'ont plus existé si ce n'est par l'intermédiaire de Spedding, inarrêtable sur ses relances. Le Racing Métro en a profité et a passé trois pénalités, une de Maxime Machenaud et les deux autres de Jonathan Sexton pour finalement porter le score à 18-8. Ils ont ainsi privé les Bayonnais d'un bonus défensif qui semblait pourtant à leur portée. C'est une victoire peu convaincante des Racingmen qui devront s'employer pour obtenir une victoire lors de leur prochain déplacement en Gironde face à Bordeaux-Bègles.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×