Sitiveni Sivivatu - clermont stade français - 8 septembre 2013 - DPPI
 
Article
commentaires
Top 14

18e journée Top 14 - Clermont-Stade français, un choc qui tombe mal

Clermont-Stade français, un choc qui tombe mal

Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 06/02/2014 à 17:58 -
Par Fabien Pomiès - Le 06/02/2014 à 17:58
Hasard malheureux du calendrier, le match des leaders du championnat entre l'ASM Clermont Auvergne et le Stade français se jouera sans les internationaux. Forcément décevant, même s'il y aura quand même du beau monde sur la pelouse clermontoise.

Ç'aurait pu avoir vraiment de la gueule. Le dauphin face au leader du Top 14. Clermont-Stade français, une affiche de finale entre la métropole des Arvernes et la Capitale. Mais finalement, ce choc entre deux équipes amoindries, c'est un peu la bataille de Gergovie sans César ni Vercingétorix. Une dizaine d'internationaux joueront France-Italie, et ce sommet du championnat perd fatalement un peu de son lustre. Pour le public qui aime aussi le Top14 pour ses stars, pour cette grande majorité de spectateurs qui préfère voir s'affronter deux équipes au complet, l'affiche est une nouvelle fois moins clinquante que prévu.

Azema: "Et nos absents, ils ne pèsent pas ?"

Parmi les joueurs que l'on aurait aimé voir, mais qu'on ne verra pas: Papé, Slimani, Flanquart, Plisson, Bonneval et Parisse pour le Stade français. Domingo, Kayser, Chouly et Fofana côté Clermont. "En plus des blessés et des joueurs qu'on a dû ménager toute la semaine", s'agace l'entraîneur clermontois, Franck Azéma. "On ne va pas répéter ça toute l'année, mais ça fausse la donne. Entre les doublons, les matches le vendredi, le samedi ou le dimanche, on est toujours en train de s'adapter".

Et lorsque l'on fait remarquer au coach des arrières auvergnats que Clermont a peut-être un effectif plus riche encore que celui du Stade français, et que l'on remplace difficilement des leaders comme Papé ou Parisse, la réplique est cinglante. "Et nos absents, ils ne pèsent pas ? Personne n'est irremplaçable, c'est sûr qu'ils ont des leaders qui ne sont pas là, mais nous aussi. Je ne cherche pas à faire de comparatif, à savoir si on est mieux ou moins bien qu'eux. Mais on fait partie de ces équipes que l'on ampute de joueurs de qualité à des moments clés de la saison".

Cabello: "Les mecs sont aussi forts les uns que les autres"

Les deux clubs ne découvrent pas la situation, et remplaceront leurs cadres par d'autres cadors. "Il y a un match à gagner pour nous, peu importe qui il y a en face", tranche le talonneur clermontois, Benoît Cabello. "Je ne vais pas tous les citer, mais quand on enlève Bonneval et qu'on met Porical, qu'on remplace Plisson par Steyn, les mecs sont aussi forts les uns que les autres. Donc je ne pense pas que ce match soit tronqué. Ils seront 23 sur la feuille de match et nous aussi".

Même si la préparation du match a souffert des absences, qu'il a fallu faire appel aux Espoirs pour les séances en opposition, la bataille pour la place de leader du championnat sera farouche. "Ce n'est pas forcément la même dynamique que quand tout le monde est là", explique l'entraîneur Vern Cotter, "mais par contre il y a une grosse envie de faire un bon match et d'être présents dans le combat". "On se prépare vraiment pour gagner ce match devant notre public", confirme le troisième ligne Alexandre Lapandry. "On est deuxièmes, on reçoit le premier, c'est excitant".

Le drop de Brock James en mémoire

Du point de vue des statistiques, l'affrontement promet. Le Stade français, l'équipe qui compte le plus de victoires à l'extérieur se rend chez le club recordman de victoires d'affilée à domicile. Clermont et ses 71 succès à Marcel Michelin, série en cours, est aussi la meilleure attaque (463 points, 43 essais marqués), et devra fissurer la meilleure défense du Top 14 (275 points encaissés seulement par le Stade français).

Pour se rassurer sur les ambitions parisiennes, on se souviendra que la saison dernière, Clermont l'avait emporté 28-25 grâce à un drop de Brock James à la dernière minute, après avoir été mené toute la partie. "On a en mémoire le fait que c'était la dernière équipe à être venue ici avec des armes, et qui avait failli nous faire chuter au Michelin", rappelle le capitaine Aurélien Rougerie. "Je ne sais pas si une équipe avertie en vaut deux, mais il faut vraiment que l'on se tienne prêts face à cette équipe qui a beaucoup d'atouts. Je crois qu'on peut dire que c'est une affiche".

 
 

commentaires


  • mouarf210/02/2014 10:04

    Oui ce sont des références mais le problème c'est qu'on s'est déplacés avec un banc sensiblement inférieur. Du coup, 25-13, c'est honorable à défaut d'être satisfaisant.

  • Jorugby908/02/2014 12:06

    Oui c'est vrai. (c'est surtout vrai pour les phase finale.) mais les stades de top 14 ne sont pas plein tout les week end, et l'affluence moyenne doit tourner autour des 13k. si on revalorise le top 14 et qu'on remplis les stades tout les we je suis persuadé qu'on peut combler le manque à gagner. Après c'est sûr ça nous manquera... les matchs en clair, les commentateur de france 2.. les "lancé comme un frelon" ! Ou sinon, on peux aussi arrêter de se plaindre et être content de notre système... mais quitte à changer quelque chose, moi je ferais comme ça.

  • Utilisateur60000001927196808/02/2014 11:29

    Match tronqué de part l'absence des internationaux mais bon match en perspective cet après-midi. Les bancs respectifs ne sont pas manchots. Bon match au SF Paris.