Jean-Marcellin Buttin - Clermont Stade français - 8 février 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

18e journée Top 14 - Clermont-Stade français (25-13) - Clermont aurait pu espérer davantage

Clermont aurait pu espérer davantage

Par Clément Mazella
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 08/02/2014 à 16:55 -
Par Clément Mazella - Le 08/02/2014 à 16:55
S'il s'est facilement imposé, Clermont, largement dominateur, est tombé sur une féroce défense parisienne qui lui a empêché de prendre le bonus offensif. L'ASMCA repasse tout de même en tête du Top 14.

Même sans ses internationaux, Clermont reste imprenable à Marcel-Michelin. Légèrement moins impactée par les absences dues au tournoi des VI Nations, l’ASMCA a remporté le duel au sommet du Top 14 qui l’opposait au Stade français (25-13). Sous la pluie battante, les Jaunards ont construit leur succès au fil des minutes, face à une équipe parisienne courageuse et vaillante en défense. Un soixante-douzième succès de rang à domicile qui permet aux Auvergnats de destituer les Parisiens - qui rentrent bredouille dans la capitale - de leur statut de leader, pour mieux se l’attribuer.

Une victoire clermontoise qui a mis du temps à se dessiner. Gênée par la qualité défensive de son adversaire, qui a fait honneur à sa réputation de défense la plus hermétique de l’Hexagone, à l’image d’un Paul Williams qui a effacé à lui seul deux essais (17e, 78e), l’ASMCA s’est longtemps cassée les dents avant de franchir la ligne. Pas aidés par la pluie battante, les Jaunards ont souvent eu les pires difficultés à maîtriser la balle glissante. Pas moins de six en-avant durant la première demi-heure, dont celui d’un Jean-Marcelin Buttin surpris par le retour décisif de Williams au moment d’aplatir (17e), qui repoussaient l’envol des Auvergnats.

Parra a pris les choses en main

Ralentis par la muraille adverse et les imprécisions, qui ne bonifiaient pas les percées à répétition de Fritz Lee et Benson Stanley, les hommes de Vern Cotter s’en remettaient aux pénalités pour scorer. À ce petit jeu, Morgan Parra leur donnait totalement satisfaction. Pas avec les Bleus pour les deux premiers matchs de tournoi des VI Nations, le demi de mêlée international a mis les choses au clair ce samedi concernant son retour prochain en sélection: six pénalités (15e, 28e, 37e, 41e, 58e, 62e) et un essai de filou (69e) pour venir à bout de la détermination parisienne, soit la totalité des points de son équipe.

Cela faisait depuis le mois de novembre que le Stade français n’avait plus connu le goût de la défaite en championnat (45-23 à Bordeaux-Bègles lors de la douzième journée). Pas la plus dramatique, vu le poids des absences, notamment dans le huit de devant, sur un terrain imprenable depuis plus de quatre ans. La montagne sera certainement moins haute la semaine prochaine à Brive. Après deux défaites de rang en Top 14, Clermont retrouve lui la marche avant. Une très bonne opération qui ne masque pas tout à fait les difficultés affichées dans la finition.

 
 

commentaires


  • clone15ASM09/02/2014 22:01

    Alors je te remet la citation : "Pas aidés par la pluie battante, les Jaunards ont souvent eu les pires difficultés à maîtriser la balle glissante. Pas moins de six en-avant durant la première demi-heure, dont celui d’un Jean-Marcelin Buttin surpris par le retour décisif de Williams au moment d’aplatir (17e), qui repoussaient l’envol des Auvergnats." 6 en avant en 30 minutes c'est en effet beaucoup et inhabituel , et on ne peut en effet pas mettre çà que sur le compte de la maladresse , mais çà ne veut pas dire que c'est seulement de la faute de la pluie , d'où le "pas aidés par la pluie" .... le SF a moins touché le ballon , donc forcément s'est moins exposé à ce genre de fautes de mains .... Pour s'assoir solidement à cette place de leader l'une des premières étapes c'était déjà de battre le SF et c'est fait , et en plus sans le BD pour le SF , donc sur l'aller-retour une belle opération pour l'ASM . Même si c'est encore loin la fin du championnat c'est déjà un grand RDV de réussi , il n'a donc pas si tort ... Comme quoi quand on aime pas une personne on tombe souvent dans de l'interprétation négative .....

  • FabLeMuletBlanc09/02/2014 18:07

    "C'est pas tellement faux , avant les phases finales on aura bien un leader et un second directement qualifiés pour les demi-finales" A la 18ème journée ? On a le temps non ? Surtout cette saison. Quand aux ballons glissants, certes ils ont joué la défense mais sur les attaques le ballon avait dû s'auto-sécher. Et encore j'en ai épargné. Comme quoi on peut faire passer... Mais je suis les articles d'Anthony Tallieu et c'est là où le bât blesse : toujours les mêmes inexactitudes, enfoncements de portes ouvertes et autres bourdes mais on ne fait pas une bonne truffade sans en rater dix.

  • freddx636309/02/2014 09:06

    Pas vu bcp de bon choix de Parra. Lent et il se fait attraper plusieurs fois derrière le pack