Morgan Parra - gonzalo quesada - 14 octobre 2011 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14 > - Clermont

18e journée Top 14, ASMCA-SFP - Morgan Parra: "Avec Quesada, on a créé des liens d'amitié"

Parra: "Avec Quesada, on a créé des liens d'amitié"

Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 07/02/2014 à 14:36 -
Par Fabien Pomiès - Le 07/02/2014 à 14:36
Face au Stade français, le demi de mêlée clermontois, Morgan Parra, va retrouver le Parisien Gonzalo Quesada, avec qui il a un rapport particulier.

Il y aura beaucoup d'absents des deux côtés, c'est un choc qui ne tombe pas au bon moment...

Morgan PARRA: C'est vrai, mais on a l'habitude. On a des absents, eux aussi, et notre objectif c'est de gagner pour reprendre la première place devant notre public. On veut se racheter de notre match à Bayonne où on est passés à côté dans le combat, l'agressivité et dans le jeu. On a vraiment envie garder notre invincibilité à la maison, mais on sait que ce sera très dur face à cette belle équipe.

Cela faisait quelques temps que Clermont-Stade français n'était plus un aussi gros choc ?

M.P.: Oui, ils étaient un peu en reconstruction, et ils ont retrouvé un fil conducteur. Ils veulent figurer dans les six premiers et rejouer la Coupe d'Europe et en ce moment ils tournent bien, ils sont dans une bonne dynamique et viennent ici avec l'intention de gagner. C'est une équipe jeune avec de bonnes individualités et une grosse solidarité. Je pense que l'apport de Gonzalo Quesada a fait du bien à cet effectif.

A propos de Gonzalo Quesada, avec qui vous vous êtes entraîné en Equipe de France, qu'apporte-t'il à cette équipe ?

M.P.: Je pense qu'il apporte son savoir-faire du haut niveau. Le fait d'avoir fait partie du staff de l'équipe de France lui a donné un vécu de matches de haut niveau et l'a fait rencontrer des cultures différentes, et lui donne de très bonnes idées sur le jeu. Il a sa méthode, sa façon de faire qui a fonctionné au Racing Métro lorsqu'il l'a repris et qui marche aujourd'hui au Stade français. Je pense que la solidarité qu'affiche le Stade français vient aussi de lui. C'est quelqu'un avec qui j'ai toujours eu de très bons rapports. Je l'ai surtout cotoyé pour bosser les tirs au but et on a créé des liens d'amitié. Il est dans l'analyse, dans le recul et il vit les choses comme s'il était encore joueur et c'est important.

" J'ai été blessé pendant quelques temps, et quand tu reviens, tu prends du plaisir"

Franck Azéma déclarait à propos du Stade français: "ils travaillent et s'étoffent sans faire de bruit, c'est la bonne méthode". C'est aussi votre avis ?

M.P.: Oui, ils n'ont pas fait de bruit sur le recrutement mais ont de très grosses individualités à des postes clés, que ce soit en numéro 10, en numéro 9, en 8 avec Parisse, des arrières qui sont capables de porter le danger et un gros pack. Aujourd'hui, on ne les entend pas, et c'est toujours plus inquiétant quand une équipe ne fait pas de bruit. Quand elle vient chez toi, tu sais qu'elle a quelque chose en tête et on est prévenus. Il leur manque Parisse, Papé, mais il nous manque Kayser, Domingo, Chouly et Fofana. Mais leur qualité, comme la nôtre, c'est que n'importe quel joueur peut être remplacé et par un joueur de haut niveau.

Le public est un peu frustré de ne pas voir ces joueurs. Est-ce que ça gâche aussi votre plaisir de ne pas jouer contre le Stade français avec votre équipe au complet ?

M.P.: Ça reste toujours un plaisir de jouer au Stade Michelin devant 18 000 spectateurs, et de jouer un match de rugby tout simplement. Ce sera un choc quand même, pour prendre la première place. Il faut garder ce plaisir de jouer n'importe quel match, que tu reçoives le Stade français, Bayonne, Brive, Oyonnax ou ensuite Toulon ou Toulouse. Tu le ressens encore plus quand tu ne joues pas, moi j'ai été blessé pendant quelques temps, et quand tu reviens, tu prends du plaisir.

Sur le plan personnel, votre performance sera suivie de près par le staff de l'équipe de France...

M.P.: Ce n'est pas le plus important. Ma priorité c'est de faire un gros match avec l'équipe et de retrouver de très bonnes sensations. De me sentir bien avec mes coéquipiers, que l'on fasse un gros match ensemble et qu'on s'aide les uns les autres surtout. La performance individuelle viendra ensuite.

Parra quesada - 15 octobre 2011
Parra quesada - 15 octobre 2011 - Icon Sport
 
 

commentaires


  • radis de begles08/02/2014 14:11

    Vises bien , attention au vent surtout de face...

  • radis de begles08/02/2014 14:08

    C trop beau , j'en ai les larmes aux yeux......LOL Perso je m'en fous , article a faire paraitre dans Closer avec Hollande et Gayet.......

  • pinpon08/02/2014 12:51

    Je trouve RR très pauvre en articles polémiques depuis l'annonce du 15 de l'EDF.... Pas grand chose pour se prendre le bec... Ici on lit que Parra est le pote de Quesada.... Bon ok. Et alors ? Dois-je en conclure que Parra va totalement rater son match pour faire plaisir a son poto ?? RR écrirait que Noves a signé avec le RCT pour 3 ans, en payant 300 millions de zlotys, alors là oui, le débat aurait lieu....