Julien Tomas - castres bordeaux-bègles - 3 janvier 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

17e journée Top 14, Stade français-Castres - Le CO au révélateur parisien

Le CO au révélateur parisien

Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 23/01/2014 à 18:23 -
Par Fabien Pomiès - Le 23/01/2014 à 18:23
En ouverture de la 17e journée, Castres se déplace à Paris dans la rencontre phare du week-end. Ou quand le troisième se rend chez le deuxième du classement...

Une nouvelle fois éliminé de la coupe d’Europe, le bilan castrais n’est pas, pour autant, entièrement négatif. Troisième de la poule 1 derrière les Irlandais du Leinster et les Anglais de Northampton, Castres a malgré tout rivalisé en termes de contenu avec ces deux poids lourds européens. Une belle promesse pour l’avenir. Agréable à voir jouer, solide en conquête, le CO est passé tout proche d’une grosse performance. Tout proche, certes, mais sans qualification à la clé… l’objectif fixé par le club en début de saison. La faute à pas de chance diront certains mais également à un manque de maîtrise dans les moments cruciaux.

Avoir plus de maîtrise

Reste aux Castrais à travailler pour régler les détails. "Nos performances en coupe d’Europe sont encourageantes. On a très bien joué mais on n’a pas gagné les matchs. Il faut savoir être un petit peu plus froid et se concentrer sur les détails. À ce niveau, c’est vraiment ce qui va faire la différence. On a énormément travaillé à ce sujet parce que même les joueurs se sont rendus compte que c’est à cause de petites fautes par-ci par-là que nous n’avions pas réussi à marquer… concède David Darricarrère. Il nous reste à gagner les matchs. Je pense que les joueurs assimilent de mieux en mieux le projet de jeu. Maintenant, il faut encore travailler mais c’est très important de gagner pour la suite du championnat".

L’aventure européenne à présent finie, c’est désormais en Top 14 que le Castres olympique va pouvoir se tester, se façonner et observer pour savoir si ce travail minutieux a porté ses fruits. Premier examen délicat, dès vendredi, pour le champion de France avec un déplacement périlleux sur la pelouse du Stade français. "On va chez le second. S’ils sont à cette place, cela veut tout simplement dire qu’ils ne l’ont pas volée. Au contraire, c’est une très belle équipe. On va aller là-bas avec l’envie de rendre la meilleure copie possible, concède l’entraîneur castrais. Le Stade français met pas mal de volume dans son jeu. Ils ont beaucoup de puissance sur toutes les lignes. C’est un mélange de joueurs expérimentés avec de jeunes joueurs extrêmement talentueux. C’est une équipe très complète'. Un choc indécis entre deux équipes très proches au classement. Seulement un point sépare le Stade français (47 points), des Castrais (46 points). Face à des Parisiens intraitables à domicile cette saison, la machine castraise, privée de ses internationaux (Forestier, Tales et Dulin), devra fonctionner à plein régime pour espérer l’emporter et surtout, être régler à la perfection.

 
 

commentaires


  • stade24/01/2014 20:01

    Le CO pourrait profiter de l'absence de Papé et de Flanquart pour aller tenter de faire un coup à Paris, mais cela semble difficile tant le stade Français a de bons éléments dans son équipe... Je pense en particulier à Parisse, Dupuy, Steyn, Attoub, des anciens briscars du top 14 qui connaissent bien la maison! Mais j'y crois!

  • vinvin8124/01/2014 09:27

    Allez le CO, deuxième victoire a l'extérieur chez un concurrent direct