Top 14

17e journée Top 14, SFP-Castres olympique: Le Stade français, diminué mais pas démuni

Stade Français32 - 6Castres Olympique

Le Stade Français, deuxième du Top14, reçoit ce vendredi au Stade Jean Bouin le Castres Olympique, troisième, à l’occasion de la 17ème journée de Championnat. Un match au sommet que les parisiens, pourtant privés d’une partie de leurs joueurs cadres, attendent de pied ferme.

 
Le Stade français, diminué mais pas démuni - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Il flotte comme un parfum de revanche du côté du Saut du Loup, le centre d’entraînement du Stade français. Dominés dans tous les compartiments du jeu début septembre au Stade Pierre-Antoine de Castres, les joueurs de la Capitale entendent bien laver l’affront du match aller (38-10). Joint mercredi par téléphone, Jeff Dubois, le coach des arrières parisiens, a pourtant tenu à se montrer prudent. "Nous alignons une équipe sûrement plus compétitive qu’en début de saison à Castres. Mais les deux rencontres sont comparables dans la mesure où nous avons pas mal d’absents", concède l’ancien ouvreur du Stade toulousain.

"On espérait récupérer deux ou trois joueurs pour ce match de vendredi, ajoute-t-il. Mais les blessures de Thierry Dusautoir et Sofiane Guitoune changent quelque peu la donne. On est content pour nos joueurs qui ont une chance supplémentaire de faire partie des 23, mais cela n’arrange pas vraiment nos affaires". Qu’il se rassure, il pourra compter sur les retours dans le groupe de Jules Plisson et Hugo Bonneval, non conservés par Philippe Saint-André pour le début du stage du XV de France à Marcoussis. Ils viendront palier les forfaits de Jonathan Danty (ischio-jambiers) et de Djibril Camara (mollet).

Dubois: "On ne va pas s’apitoyer sur notre sort"

Devant, en revanche, Paris devra composer sans ses internationaux retenus en équipe de France. Cette saison cependant, le club dirigé par Thomas Savare a de la ressource. Rabah Slimani, redoutable en mêlée depuis le début de la saison, manque à l’appel ? Pas de problème. David Attoub et Davit Kubriashvili, rien que ça, se partageront le temps de jeu. Vendredi soir, à n’en pas douter, la première ligne du Stade aura fière allure. Mais sitôt levée cette première inquiétude, une autre surgit. Elle concerne cette fois-ci la touche, domaine dans lequel les Castrais excellent. Que faire sans Flanquart et Papé, les deux principaux pourvoyeurs de ballons de l’alignement parisien ? "La touche, c’est bossé avec 'Pato' (Noriega), je ne m’inquiète pas pour ça", tranche Dubois. D’autant plus que le Stade français enregistre un retour important, celui du talonneur Rémi Bonfils, qui devrait cependant prendre place sur le banc.

Pour l’entraîneur des trois-quarts, pas question d’aborder ce match différemment des autres. "Évidemment, cela va être une grosse opposition, le CO est champion de France en titre. Nous avons des absents, c’est un fait. Mais les joueurs se préparent normalement. De toute façon, on ne va pas s’apitoyer sur notre sort". Enfin, cerise sur le gâteau, le capitaine Sergio Parisse tiendra sa place malgré le stage de préparation de l’équipe d’Italie en vue du Tournoi. Même diminué, l’actuel dauphin de Clermont en championnat pourrait même se payer le luxe de laisser sur la touche ses deux recrues phares, Morné Steyn et Digby Ioane. On a connu pire du côté de Jean-Bouin.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |