Scott Spedding - bayonne oyonnax - 17 aout 2013 - DPPI
 
Article
commentaires
Top 14

17e journée Top 14 - Aviron bayonnais-Clermont (18-9): Bayonne, un exploit de taille

Bayonne, un exploit de taille

Par Clément Mazella
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 25/01/2014 à 20:54 -
Par Clément Mazella - Le 25/01/2014 à 20:54
Relégables avant le début de la rencontre, les Bayonnais ont fait tomber les Clermontois, il est vrai affaiblis, à Jean-Dauger, quittant la zone rouge (18-9).

Engagé dans une lutte sans merci pour le maintien, l’Aviron Bayonnais n’en demeure pas moins solide à Jean-Dauger. Après Toulouse, c’est Clermont, vice-champion d’Europe, qui est venu se casser les dents sur la terre trempée du Pays-Basque (18-9). Sous une pluie battante, les Auvergnats, qui ont subi la loi des avants bayonnais, repartent bredouille de leur déplacement chez le treizième au coup d’envoi du match. Une deuxième défaite d’affilée en Top 14, une première cette saison, qui empêchent les Jaunards de retrouver leur fauteuil de leader. Bayonne sort de son côté de la zone rouge, en attendant le résultat de Biarritz-Oyonnax, reporté pour cause d’intempéries.

Diminué par les blessures et les absences des internationaux français, Clermont ne tenait pas son rang. Quinze bonnes minutes en fin de première période, insuffisant pour permettre aux hommes de Vern Cotter de ramener quelque chose face à un adversaire la bave aux lèvres. Mis en confiance par un début de rencontre tonitruant, dans le sillage d’un Scott Spedding aussi puissant que précis dans son jeu d’occupation au pied, les Basques déployaient un jeu plaisant bien que pas toujours efficace. Mais c’est vraiment devant que la formation du duo Lanta-Deylaud allait faire la différence.

Clermont trahi par sa mêlée

Sous la pluie continue et le vent, c’est évidemment sur les « gros » qu’il fallait plus compter pour prendre l’ascendant sur l’adversaire. A ce petit jeu-là, l’ASMCA connaissait une grosse désillusion. Tordu en mêlée, le pack auvergnat offrait à son adversaire des pénalités à la pelle, que l’Argentin Bustos Moyano se chargeait de traduire en points : (8e, 17e, 44e, 55e, 63e, 80e). La dernière tentative réussie, consécutive à un manque de discipline de Julien Pierre, était symbolique d’une prestation ratée des avants auvergnats, qui voyaient leur bonus défensif s’envoler. Morgan Parra a bien eu l’occasion de sauver les meubles. Mais à l’image de son huit de devant, le demi de mêlée international n’était en forme olympique dans les tirs au but (48, 64e, 80e).

Avec cette défaite à zéro point, Clermont rate l’occasion de reprendre sa place tout en haut du championnat, laissant le Stade français à deux unités devant. Paris, prochain adversaire de l’ASMCA, dans un choc au sommet pour le leadership du Top 14. Bien loin de ces luttes pour le pouvoir, l’Aviron bayonnais peut s’appuyer sur cette très belle performance pour la réception de Brive samedi prochain. Un rayon de soleil dans le ciel basque.

 
 

commentaires


  • clone15ASM29/01/2014 17:53

    Non non ya pas de -1 ou de +1 , je ne tiens pas de compteurs des bons et mauvais points , ce n'est qu'un forum où chacun viens avec ses idées , partagées ou pas , et les défend , agressivement des fois , certes , mais le plus souvent respectueusement comme tu l'as fait . A plus

  • freddx636329/01/2014 12:26

    Ok "-1" point pour moi mais alors "0" pour toi...

  • clone15ASM28/01/2014 19:45

    ;-) si t'avais lu le commentaire auquel il répondait t'aurais un peu mieux compris sa remarque sur les échecs des butteurs... comme quoi celui qui n'a pas lu les commentaires d'origine n'est peut être pas celui qu'on croit ..... :-D