Gael Fickou - toulouse - 21 septembre 2013 - Icon Sport
 
Top 14 > - Toulouse

14e journée Top 14, Stade toulousain-UBB - Gaël Fickou: "Pas le droit de perdre"

Fickou: "Pas le droit de perdre à domicile"

Par Fabien Pomiès via Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 18/12/2013 à 19:06 -
Par Fabien Pomiès via Midi Olympique - Le 18/12/2013 à 19:06
Auteur du dernier essai des siens en Irlande, le centre toulousain Gaël Fickou espère que son équipe va profiter de cette victoire européenne pour retrouver le chemin du succès en championnat, et de s’imposer face à l’UBB ce week-end.
 

S’agit-il d’un retour à l’ordinaire ou souhaitez vous capitaliser sur ce succès au Connacht ?

Gaël FICKOU: Ce sont deux compétitions bien différentes, mais c’est une très bonne chose que nous ayons gagné au Connacht avant d’affronter Bordeaux-Bègles. Cela nous a permis de nous rattraper, et nous avons retrouvé notre jeu. Nous nous sommes rassurés. Après, je ne dirais pas qu’il y a moins de tension, car ces matchs de championnat sont aussi très importants : nous jouons à domicile, nous n’avons pas le droit de perdre.

Est-ce que cette victoire au Connacht pourrait être un déclic ?

G.F.: Nous avons éprouvé de la difficulté à nous montrer réguliers depuis le début de la saison. Nous continuons à travailler dur pour être prêts le week-end.

Vous vous êtes illustré en Irlande en inscrivant un très bel essai...

G.F.: Il faut surtout souligner que mes coéquipiers avaient fait un excellent boulot avant, puisqu’ils avaient resserré les défenseurs. Et puis je revenais de vacances, j’étais plus frais, la tête plus légère, moins encombrée de tensions. J’ai essayé d’apporté cette fraîcheur.

Que redoutez-vous dans cette équipe de Bordeaux-Bègles ?

G.F.: Devant, ils sont très solides, et excellents en touche. Je me méfie de leur talonneur, Ole Avei, qui leur apporte beaucoup, ainsi que leur capitaine, Matthew Clarkin. Derrière, ils ont des joueurs qui vont très vite, comme Connor ou Talebula. A nous d’être vigilants. Ils sont capables de marquer des essais de 80 mètres.

Guy Novès disait plus tôt que vous auriez dû remporter le match aller...

G.F.: Je ne sais pas, mais en tout cas nous aurions pu, c’est sûr. Nous avons eu plusieurs occasions de marquer, et nous ne l’avons pas fait. Nous n’avons pas su tuer le match, et c’est un regret.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×