James Hart - grenoble toulouse - 30 novembre 2013. - Icon Sport
 
Top 14

13e journée Top 14 - FCG-Stade toulousain (25-18): Grenoble, quel caractère !

Grenoble, quel caractère !
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 01/12/2013 à 00:16 -
Par Clément Mazella - Le 01/12/2013 à 00:16

Malgré deux essais encaissés au début du second acte, les Grenoblois ont fait preuve de caractère pour renverser la tendance contre Toulouse (25-18).

 

Bien sûr, Grenoble était invaincu à domicile avant cette rencontre. Bien sûr, les Toulousains étaient toujours à la recherche de leur premier succès à l’extérieur en Top 14 cette saison. Mais la victoire (25-18) des hommes de Fabrice Landreau résulte d’un match particulièrement compliqué et tendu. Une victoire qui permet au FCG de se donner encore un peu d’air sur la zone rouge, et même de pointer le bout de son nez à un point du sixième, Montpellier.

Pourtant, les Toulousains s’étaient promis de ne pas rééditer l’entame de match catastrophique de Brive, qui leur avait couté un essai d’entrée et probablement le gain du match. Du coup, on a vu les hommes de Guy Novès particulièrement concernés dès le coup d’envoi de cette rencontre. Solides en défense et entreprenants, les Stadistes se sont d’abord heurtés à l’imperméable défense adverse. Si bien que les Isérois menaient les débats à la pause (6-3), au terme d’une première période plus fructueuse en pénalités sifflées (quatorze) qu’en points marqués.

Toulouse, un trou d’air de dix minutes

Ce n’était donc pas une surprise si les Toulousains parvenaient à concrétiser leurs intentions dès le début du second acte, grâce à deux essais de Hosea Gear (42e) puis Maxime Médard (9-15, 48e). Ce qui était plus surprenant, c’était la réaction d’orgueil des Grenoblois, qui enregistraient un 16-0 en dix minutes en s’appuyant sur le pied de James Hart (6/7 dans les tirs au but) et donc sur l’indiscipline des Stadistes (dix-sept pénalités concédées plus deux cartons jaunes). Assurément trop pour repartir avec autre chose qu’un troisième bonus défensif cette saison.

Si le staff toulousain avait annoncé cette semaine que la priorité résidait dans la double confrontation de Heineken Cup face au Connacht, il faudra prouver, dimanche prochain à Ernest-Wallon, que la décision de laisser au repos quelques internationaux (Dusautoir, Maestri, Huget, Doussain) pour ce déplacement était la bonne. Pour ne pas gâcher la belle victoire acquise sur la pelouse des Saracens lors de la deuxième journée.

 
0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×