Romain Cabannes - castres - 23 novembre 2013 - Icon Sport
 
Top 14 > - Castres

13e journée de Top 14, Castres-Aviron bayonnais - Romain Cabannes: "On croit en notre jeu"

Cabannes: "On croit en notre jeu"

Par Fabien Pomiès via Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 01/12/2013 à 14:25 -
Par Fabien Pomiès via Midi Olympique - Le 01/12/2013 à 14:25
Désormais dauphin de Clermont au terme de la phase aller, le Castres olympique du capitaine Romain Cabannes a bouclé sa phase aller par une performance offensive de premier ordre devant Bayonne.
 

Si Castres a obtenu le bonus offensif, votre essai en fin de première période a permis de débloquer la situation...

Romain CABANNES: Moi, je n’ai qu’un petit mètre à faire... C’est Dan Kirkpatrick qui fait tout sur le coup. C’est surtout le fruit d’une belle action collective. Mais il est vrai que cet essai nous a fait du bien car jusqu’alors, l’équipe dominait mais jouait trop dans son camp. La deuxième période a été meilleure, pour terminer en festival.

Avez-vous vraiment craint une mauvaise surprise en première période ?

R.C.: La première période aurait pu nous coûter bien plus cher. Nous sommes plusieurs fois passés proches de la correctionnelle sur interception. Ce qui est intéressant, c’est que nous n’avons pas sombré dans le doute. On croit en notre jeu, et cela a fini par nous sourire.

Avec six essais construits, le CO a réussi une performance offensive majeure, de bon augure pour la H Cup. Est-ce cette capacité à produire qui manquait à Castres ces dernières saisons ?

R.C.: Je ne sais pas si l’on produit plus de jeu, mais il y a peut-être davantage de sérénité, de confiance. L’équipe a également été rajeunie par rapport à celle de la saison dernière, avec l’apport des Rémi Lamerat, Rémi Grosso... Peut-être que ceux-ci nous amènent un peu plus de folie que par le passé. Cela dit, nous avons aussi gagné à Montpellier sans jouer un seul ballon. L’idée, c’est de déterminer une stratégie en fonction de chaque match, et de s’appliquer à la respecter.

Justement, grâce à ses deux dernières victoires, Castres termine la phase aller comme dauphin de Clermont après avoir longtemps stagné en milieu de tableau. Une bonne surprise ?

R.C.: Surtout une suite logique. Cela fait quatre années consécutives que nous terminons dans les six premiers du classement, alors y figurer encore n’en est pas encore une en soi... Beaucoup de monde s’attendait à un petit relâchement de notre part, mais nous avons su rester maîtres à domicile, et notre victoire à Montpellier nous a enfin fait basculer du bon côté. A nous désormais de bien négocier le début de la phase retour, et notamment cette réception de l’Usap fin décembre.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×