Julien Tomas - montpellier castres - 23 novembre 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

12e journée Top 14 - MHR-CO (16-20): L'énorme coup de Castres

L'énorme coup de Castres

Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 23/11/2013 à 18:34 -
Par Fabien Pomiès - Le 23/11/2013 à 18:34
A Montpellier, les Castrais, champions de France, ont réussi une grosse opération, remportant leur premier succès à l'extérieur de la saison (16-20).

Première victoire à l’extérieur de la saison pour le Castres olympique. Malgré une infériorité numérique, les Castrais remportent une partie équilibrée sur un score étriqué (20-16) au stade Yves-du-Manoir. Auteurs d’un match en dents de scie, les Tarnais ont su se montrer opportunistes en fin de partie face à des Montpelliérains qui n’ont pas su concrétiser en temps voulu. Les hommes de Fabien Galthié n’ont que le point de bonus défensif pour se consoler et accusent leur première défaite à domicile depuis le début de championnat.

Et pour décrocher cette victoire, il a fallu aller puiser dans ses ressources du côté du CO. Mieux rentrés dans le match que leurs adversaires du jour, les Castrais ouvraient le score par deux fois au pied via Palis (0-6) en dominant clairement grâce à des coups de pied de pression. Montpellier, pour sa part, ne prenait pas vraiment la mesure de la partie et se montrait en difficulté en mêlée. Si la domination était du côté des Tarnais, le réalisme était héraultais. Le CO ratait plusieurs occasions d’essai et ne faisait pas toujours les bons choix. Pour sa part, Montpellier, pragmatique, lors de sa première incursion dans le camp tarnais marquait un essai via Olivier. Le MHR rentrait en tête au score à la pause (10-9) dans un match où rien n’était fait.

Une victoire castraise sur le fil

Dans une seconde période plus hachée, la partie continuait à être équilibrée entre les deux formations. Chacune d’entre elles profitant des fautes de l’autre, il s’engageait un véritable chassé-croisé au score entre Paillaugue et Palis. Mais, à l’heure de jeu, c’est le CO via Diarra qui se faisait prendre par la patrouille et écopait d’un carton jaune. On prédisait alors le pire pour le Castres olympique. Et pourtant, il n’en fut rien. Ne profitant pas de la supériorité numérique, les Héraultais ne concrétisaient pas. La chance était alors passée du côté des hommes de Mario Ledesma. Au retour du carton jaune, les Castrais, opportunistes, marquaient et transformaient un essai via Palis marquant ainsi tous les points de son équipe (16-20) sous les yeux médusés du blessé Flugence Ouedraogo.

Grâce à cette victoire, et ce malgré l'absence de joueurs essentiels, Castres fait un sacré bond au classement se retrouvant à la cinquième place. Une place à la hauteur de leur statut de champion de France qu’il faudra continuer à défendre lors de la réception de l’Aviron bayonnais. Les Héraultais, pour leur part, prennent le bonus défensif leur permettant de rester en haut du classement juste devant Castres. Mais il faudra se remobiliser après cette première défaite à domicile lors du périlleux déplacement au Racing-Metro la semaine prochaine.

 
 

commentaires


  • NOPASARAAN25/11/2013 12:19

    Tout à fait d'accord ...et j'espère que cette fois, on passera! ALLEZ MHR.!!!!

  • Svbarro Joe24/11/2013 22:14

    oui mais il peut retrouver son chemin... largué par dessus bord avec un rocher à la cheville serait peut etre plus efficace

  • Svbarro Joe24/11/2013 22:10

    c'est surtout que quand on lit les commentaires si vous avez perdu c'est parceque votre effectif n'est pas au complet... c'etait juste pour signifier qu'à castres aussi il manquait du monde (et bien sur pas les plus mauvais) tout comme beaucoup d'equipes de top 14 en periode de doublon. je ne veux pas relancer l'eternel debat sur ces fameux doublons mais il faut quand meme noter qu'à la fin de la saison ce sont justement ces équipe à qui on réquisitionné des internationnaux qui se retrouvent en phase finale. je ne voit pas ce qu'il y a de pathetique a vouloir orienter le debat de maniere constructive au lieu de se cacher derriere des fausses excuses de doublons. de plus comme tu dis ca se joue à rien, aujourd'hui c'etait nous, la prochaine fois ce sera peut etre vous alors restons sportifs... en esperant vous revoir (à nouveau) en barrages...