Kockott - Castres Clermont - 1 novembre 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14 > - 11e journée en bref

11e journée Top 14 en bref - Kockott en sauveur, Biarritz vit toujours

Kockott en sauveur, Toulouse cale encore à l'extérieur

Par Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 03/11/2013 à 15:25 -
Par Midi Olympique - Le 03/11/2013 à 15:25
Kockott qui porte Castres, les Toulousains qui ne s'imposent toujours pas à l'extérieur, la fin de la série noire du BOPB... La 11e journée en bref.

EN HAUSSE :

Biarritz

Le Biarritz Olympique brise enfin sa série noire. Sous une pluie battante, les hommes de Didier Faugeron se sont imposés 9-6 face au Racing Métro. Les Franciliens, dominateurs en mêlée durant toute la rencontre, ont manqué par deux fois la pénalité de l’égalisation. Benjamin Dambielle a échoué une première fois à la 79e minute puis à la 83e. Après huit défaites consécutives en championnat, les Basques renouent enfin avec le succès. Ils restent tout de même lanterne rouge, à neuf points du treizième, Oyonnax.

EN BAISSE :

Stade toulousain

Après deux grosses victoires face aux Saracens en Coupe d’Europe et contre le Rugby club toulonnais à Ernest-Wallon, les Toulousains se sont enlisés à Brive. Privés de nombreux internationaux durant toute la semaine, les Haut-Garonnais n’ont jamais trouvé leurs repères sur la pelouse d’Amedée-Domenech. Défaits 25-13 et dépassés par l’engagement des Corréziens, les hommes de Guy Novès ne ramènent ni leur première victoire à l’extérieur, ni même un point de bonus défensif. Les Brivistes, quant à eux, restent invaincus à domicile et remontent à la huitième place du Top 14.

LE JOUEUR :

Rory Kockott (Castres olympique)

Rory Kockott continue de porter le Castres olympique, parfois à bout de bras. Auteur de tous les points de son équipe face à Clermont, il a permis aux siens d’accrocher le match nul, 22-22. En plus de son jeu au pied, le demi de mêlée a inscrit le seul essai tarnais de la partie, après un gros travail de Martial. Juste avant la pause, il s'est trouvé sous un jeu au pied dans ses 40 mètres et a lancé son ailier qui a perforé la défense auvergnate. Enfin, il a poursuivi sa course et conclu le travail sur une remise à l'intérieur (40e, 10-6).

L'ESSAI :

Silvère Tian (Oyonnax)

Sur un ballon de récupération, Lucas Amorosino montait une chandelle depuis ses 40 mètres. Confusion à la réception dans les 22m catalans et c'était finalement Oyonnax qui s’emparait du ballon sur le conteste. S'en suivait une phase de conservation de près d’une minute. Les Oyonnaxiens balayaient le terrain et échouaient plusieurs fois à quelques mètres de l’en-but des Sang et Or. Grâce à ses appuis et un raffût sur James Hook, Silvère Tian trouvait finalement la brèche. Il permettait alors à ses partenaires de faire le break et de sortir les Catalans du bonus défensif (67’ 22-9).

LA STAT :

183

Le nombre de points inscrits par le Rugby club toulonnais en cinq oppositions à Mayol. Ce week-end, les Varois ont conforté leur place de meilleure attaque avec la réception de Bordeaux-Bègles (37-17). Derrière, le Stade toulousain pointe à 168 unités, avec un match supplémentaire de disputé à la maison. Pour confirmer cette statistique à domicile, les hommes de Bernard Laporte devront s’imposer dans quinze jours face à Perpignan.

LA DECLA :

Fabrice Landreau (Directeur sportif, Grenoble)

"Il y a un peu de frustration, mais je suis content car on est allé au bout de ce que l'on avait dit. On finit le match en difficulté car on est réduit à quatorze, mais on a une balle de match nul sur l'ultime action. C'est le signe que l'on n'était pas si loin que ça. On doit garder la même attitude à la reprise pour le match à Bayonne."

 
 

commentaires


  • arthurbloch11/11/2013 19:26

    Kockott c est le plus fort!!!!!!

  • cabannesmonfrerejetaime4004/11/2013 13:24

    Kockott , ça va un peu regarder le travail du fer lance qu'est mon grand frère chéri , romain .

  • SUDOUEST03/11/2013 20:52

    @valentin83v : ... une équipe entre toujours sur un terrain pour gagner, mais quand elle va sur une pelouse où elle n'a pas gagné depuis 37 ans ... et qu'elle ne dispose pas de Domingo, Debaty, Kayzer, Zirakachvili, Hines, Bonnaire, Parra, Fofana, Nalaga ... tous joueurs de la dernière finale de HCup ... on ne peut pas dire qu'elle a mis tous les ingrédients pour le faire ... L'OLA ...