Top 14

11e journée Top 14, CABCL-Stade toulousain (25-13): Brive a secoué Toulouse

A Amédée-Domenech, les Brivistes se sont logiquement imposées contre les Toulousains après avoir largement dominé les débats (25-13). Toulouse n'est plus leader.

 
Brive a secoué Toulouse - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Brive n’en finit plus de surprendre. Les Corréziens ont enregistré ce samedi une cinquième victoire (25-13) en autant de matchs à domicile, cette fois-ci face à des Toulousains étrangement passifs en première période et qui se sont réveillés beaucoup trop tard pour espérer s’imposer. Toulouse repart même de ce déplacement sans le bonus défensif, pour la troisième fois cette saison. C’est donc en première mi-temps que tout s’est joué. Car le CABCL, meilleure défense à domicile du Top 14 (sept points encaissés en moyenne), n’a pas tardé à mettre la main sur le match.

Quelques secondes, en fait. Avec un essai logiquement refusé à Namy (1e) avant que Ribes ne profite d’un lancer en touche perdu par les Toulousains devant leur en-but pour inscrire les premiers points de la partie (7-0, 2e). Solides en conquête, maîtres du jeu au sol, les Corréziens ont continué à réciter leur partition en première période (16-0, 40e). Alors, on attendait forcément une réaction des Toulousains par la suite. Elle a eu lieu. Mais fut retardée par le carton jaune infligé à Thierry Dusautoir (52e). C’est finalement Huget qui sonna la révolte à moins de dix minutes de la fin (22-13, 71e). Trop tard pour revenir au score.

Brive toujours invaincu à domicile

Bien sûr, les Brivistes étaient invaincus à domicile cette saison. A l’inverse, Toulouse cherchait encore sa première victoire à l’extérieur en championnat. Certes, Brive n’avait encaissé qu’un essai à Amédée-Domenech avant ce match. Mais la performance des hommes de Didier Casadeï et Nicolas Godignon n’en reste pas moins impressionnante et porteuse d’espoirs en vue du maintien. Le staff toulousain, de son côté, ne manquera peut-être pas de souligner que cette défaite intervient après une semaine tronquée par le stage de préparation du XV de France.

Est-ce un hasard si le dernier revers des hommes de Guy Novès (20-16, le 28 septembre à Perpignan), remonte là encore… à l’absence la semaine des internationaux, retenus avec leur équipe nationale ? C’est une excuse, mais elle n’explique pas tout. Elle n’explique pas, par exemple, le manque d’engagement des Stadistes, notamment en première période. Le voyage à Hong-Kong pour la rencontre amicale face au Racing-Métro la semaine prochaine leur permettra probablement d’effacer la frustration née de ce déplacement en Corrèze. Pour corriger le tir, il faudra attendre trois semaines, pour le prochain match face à Oyonnax, à Ernest-Wallon. Qui se jouera sans les internationaux.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |