Top 14

Delpoux: "Si c'est ça le rugby...c'est inquiétant"

Delpoux pas tendre avec Toulon, Labit fataliste après la défaite contre Toulouse, Landreau heureux...Les petites phrases du week-end.

 
Usap: Delpoux pas tendre - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Delpoux (manager de Perpignan) – "Toulon a battu le record du monde de passes non réalisées. Ils ont dû se faire 12 passes dans le match ! Si c'est ça le rugby que l'on veut et qui doit gagner, c'est inquiétant. Steffon Armitage a gratté dix ballons au sol, il a été pénalisé six fois, sans jamais prendre un carton jaune. Je ne comprends pas".

Laporte (manageur de Toulon) - "Notre défense était bien en place, mais surtout les joueurs ont montré beaucoup d'implication, c'est l'essentiel. Après, nous n'avons pas insisté sur nos points forts, à l'image de nos ballons portés qui progressaient à chaque fois sur 30 mètres. On aurait dû plus utiliser cette arme. On est satisfait du succès, de l'implication, mais, on n'a gagné qu'une bataille, pas la guerre".

Landreau (manager de Grenoble) – "On a gagné en étant simplement méthodique. Les neuf derniers points, c'est un petit peu de la gestion et de la solidarité. Ca ne s'est pas joué à grand chose, cela aurait pu basculer pour Bordeaux, ça a basculé pour nous. Aujourd'hui, c'est inespéré de prendre quatre points comme ça, on aurait pu finir à 30-17 pour Bordeaux s'ils avaient été réalistes et on ne serait pas là en train de fêter notre victoire".

Labit (coentraîneur de Castres) – "Chaque année on se rapproche, mais là encore on n'a pas fait assez pour passer devant. Il va falloir qu'on revienne une prochaine fois. Cela s'est joué à des détails, à une touche qu'on rate, à un passe mal assurée. On a encore fait trop de fautes et montré un peu d'indiscipline qui a permis à Toulouse, une équipe qu'on ne prend pas en faute comme cela, de rester au contact".

Pool-Jones (directeur sportif du Stade français) - "Nous pouvons être satisfaits de cette première prestation qui confirme le bon travail effectué pendant l'été, avec les matches de préparation en Argentine. On a également trouvé matière à travailler pour la semaine prochaine. On a compris qu'il fallait jouer simple, occuper le terrain, et c'est ce qui nous a paradoxalement permis de créer du jeu."

Sella (Directeur du rugby d’Agen) – "C'est évidemment la déception qui domine après ce revers à domicile. On avait tout en mains pour le gagner mais on a manqué de lucidité, de maîtrise et de puissance aussi. On laisse six points en route, il y a des pénalités qui ne se refusent pas et on remet le Racing dans le match. Maintenant, il reste vingt-cinq journées, on va vite se remobiliser".

Dantin (co-entraîneur de Mont-de-Marsan) - "C'est une entrée en matière difficile. Les Biarrots nous ont pris à la gorge mais nous avons ensuite réussi à relever la tête pour revenir dans le match et finalement se créer des occasions intéressantes. C'est dommage que notre indiscipline nous fasse jouer à 14 voire à 13 car il y avait moyen de mieux faire. J'espère que nous allons être épargnés par les blessures, ce qui n'est pas trop le cas actuellement, mais ça fait partie du jeu".

Mazars (trois-quarts centre de Bayonne) - "On a assimilé le système de jeu, mais par moments, avec la fatigue, on est revenu à nos travers de l'an dernier et on sort du cadre que nous tracent les entraîneurs. Face à une équipe comme celle de Clermont, dès qu'on est derrière au score cela devient compliqué car elle sait gérer le match".

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |