Taele - Biarritz Mont-de-Marsan - 18 aout 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Tout bonus pour Biarritz

Tout bonus pour Biarritz

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 18/08/2012 à 21:09 -
Par Rugbyrama - Le 18/08/2012 à 21:09
Biarritz réalise le carton plein en décrochant, sur le fil, un succès bonifié face au promu montois (35-10). Une bonne entame pour le BOPB.

Douze minutes puis plus rien. Durant une entame sous forme de cavalcade, Biarritz faisait rugir Aguilera avec deux essais de Traille puis Balshaw. Les contacts étaient rudes pour des promus montois qui mesuraient la hauteur de la marche à gravir pour se mettre au niveau. Une défense trop peu agressive, des contacts subis et une mollesse inquiétante faisaient de Biarritz un géant sur la voie royale du bonus. Damien Traille profitait ainsi de l’attentisme de Vignau-Tuquet pour aplatir le premier essai du match. Ian Balshaw l’imitait dans le sillage d’un Lakafia pénétrant. A 15-0, la rencontre allait-elle tourner au supplice pour le Stade montois ? Les Landais firent en sorte que oui. En étant par exemple pénalisés cinq fois lors des dix premières minutes. Rédhibitoire.

Les maladresses basques

Par complaisance, les Basques allaient pourtant relâcher l’étreinte. Les Landais s’engouffraient alors pour laver un honneur déjà mis en péril. Vignau-Tuquet passait une pénalité peu après la vingtième minute. Des points annonciateurs d’une éclaircie montoise. Les joueurs de Prosper et Dantin dominaient la deuxième partie de cette première mi-temps. Sans marquer mais en acculant les Biarrots dans leur camp. Des Biarrots apathiques, qui, à mesure que le temps s’égrainait, retombaient dans des travers pas si lointains. La Coupe du monde avait-elle redémarré ? Certes, Harinordoquy est blessé. Certes, Yachvili a débuté sur le banc. Mais il fut ennuyeux de voir tant de maladresses et de mauvais choix dans les initiatives basques. Avant l’heure de jeu, Monsieur Matheu sanctionnait les Landais de deux cartons jaunes.

Baby offre la première place

Mais, la clairvoyance avait décidé de boycotter Aguilera sur deux actions. Et même quand Lauret, à un quart d’heure du terme, inscrivait l’essai du bonus, il n’y eut rien d’extasiant. Simplement l’impression que c’était la moindre des choses face à treize promus qui se démenaient et refusaient d’abdiquer malgré un score qui enflait (28-3). La justice ovale semblait alors vouloir punir le bégaiement basque en même temps que récompenser la ténacité montoise. Après plusieurs minutes de siège, le cheval des Landes parvenait à parader dans l’en-but basque, pour un essai collectif qui privait le BOPB du bonus. Finalement, la sirène retentissait comme pour signifier aux Biarrots qu’ils étaient graciés. Pour cette fois-ci. Suite à une touche et une attaque en première main, Baby offrait les cinq points aux siens. Et la première place provisoire. Flatteur.