Top 14

Toulouse s'est vraiment fait peur

Stade Toulousain37 - 22Mont-de-Marsan

Toulouse décroche une victoire bonifiée face au promu montois (37-22) mais a beaucoup souffert, balbutiant son rugby pendant une heure.

 
Toulouse s'est fait peur - Rugby - Top 14AFP
 

On avait quitté les Toulousains vainqueurs dans la douleur la semaine dernière face à Castres. Les joueurs de Guy Novès avaient dû énormément s'employer pour ramener à la raison une excellente équipe du CO. Ce match contre le promu montois devait permettre aux doubles champions de France de peaufiner leur jeu et de trouver la confiance indispensable à un début de saison réussi. Seulement voilà, comme dit le proverbe, il ne faut jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir mis à terre. Et en l'occurrence, l'ours montois l'a vendue chèrement. Après un début de match très aéré, on a cru que le Stade toulousain appliquerait sa partition sans coup férir: des actions tranchantes, du jeu debout, des enchainements avants trois-quarts intéressants récompensés par deux essais de Jean-Baptiste Poux et Vincent Clerc (14-6, 15e minute).

Mais les Montois ont décidemment de solides arguments à faire valoir: sans trembler, alors que beaucoup se seraient affolés et auraient perdu le fil, ils ont développé un jeu qui leur va bien, fait de solidarité défensive et de relances incessantes. Au point de faire totalement déjouer les Toulousains, qui commençaient à tomber des ballons et à aligner les mauvais choix. Un très bel essai en contre par le centre Jean-Baptiste Dubié, après un petit une-deux avec son compère de l'aile Nicholas Price venait récompenser des Landais plus qu'accrocheurs. Avec un score de 19-17 en faveur des Montois à la pause, on se pinçait pour y croire à Ernest-Wallon ! Un début de bronca accompagnait même les joueurs toulousains aux vestiaires.

Débauche d'énergie fatale

Et on a bien failli assister à une sacrée surprise en seconde période, car ce sont bien les Montois qui continuaient leur bonhomme de chemin: profitant de chaque ballon tombé, de chaque mauvaise passe, les joueurs de Stéphane Prosper faisaient feu de tout bois et relançaient même depuis leurs 22 mètres ! En prenant les Toulousains à leur propre jeu, ils se permettaient même le luxe de prendre 5 points d'avance après 50 minutes sur un drop de Duvallet (17-22).

Mais une telle débauche d'énergie ne pouvait pas durer. Comme c'était prévisible, les Landais ont fini par subir la dure loi du Top 14 et leur baisse physique a été sanctionnée par deux nouveaux essais toulousains, par Virgile Lacombe (65e) et Louis Picamoles (74e), auteur d'un match plein, pour un score final de 37-22. De quoi décrocher le bonus offensif. Les Montois qui auront bu le calice jusqu'à la lie, puisque non contents de repartir sans bonus défensif, ils auront aussi encaissé trois cartons jaunes dans cette deuxième période. Beaucoup trop pour espérer quoi que ce soit dans ce match. Un résultat logique mais sévère pour les Montois, qui auront joué crânement leur chance et fait longtemps douter des Toulousains qui n'auront joué en tout et pour tout que 40 minutes. Il faudra faire mieux pour espérer battre Biarritz à Aguiléra la semaine prochaine. Guy Novès le sait.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |