Top 14

Toulouse: Médard, le nouveau départ

Le Toulousain Maxime Médard espère profiter du déplacement de Toulouse à Mont-de-Marsan pour retrouver de meilleures sensations après un compréhensible passage à vide, relatif à son retour de blessure.

 
Toulouse: Médard, le nouveau départ - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Voilà presque deux mois que Maxime Médard a effectué, contre Montpellier, son grand retour à la compétition. Deux mois durant lesquels le prodige du Stade a soufflé le chaud et le foid. Un bilan que l'intéressé résume de manière synthétique: " deux bons matchs, et deux mauvais". De quoi laisser planer le spectre d'une période de doute ? Le manager toulousain Guy Novès raffûte l'hypothèse. "Il y aurait du doute à partir du moment où il perdrait la confiance de ses potes et de son staff. C'est notre rôle de l'aider dans ces moments. Ce serait trop facile si pour revenir à son meilleur niveau, il n'y avait pas besoin de s'entraîner... J'ai parlé avec Max de sa situation. Il a été excellent à sa reprise, avec une telle envie de jouer qu'il en a oublié sa grave blessure. Et puis, semaine après semaine, il a touché du doigt la réalité de sa situation, à savoir qu'il faut compter un an après la blessure pour récupérer totalement ses moyens physiques et profiter pleinement de son talent. En terme de volonté, il est le même qu'avant sa blessure. Mais pour l'heure, son corps ne répond pas comme il doit répondre. Là où il était capable de faire certaines choses, il passe moins facilement".

"J'espère que je n'aurai bientôt plus ce problème d'appréhension"

La faute à un syndrôme classique après les longues blessures, le fameux "coup de mou" dont Maxime Médard avait pourtant été averti par ses coéquipiers, dont Vincent Clerc. "J'étais prévenu, ça arrive... souffle Médard. J'assume mes erreurs, à moi de travailler les situations de match pour retrouver mon niveau. Pour l'instant, il y a des situations où je mets le haut du corps en avant plutôt que le bas. A Grenoble, je me revois avec l'idée de faire un crochet, et ça ne vient pas... J'espère que bientôt je n'aurai plus ce problème d'appréhension. En attendant, Guy me protège. J'étais remplaçant la semaine dernière, parce qu'il a estimé que j'en avais besoin. A moi de faire les efforts nécessaires".

Or, l'occasion se présente dès ce week-end. Contre Mont-de-Marsan, Maxime Médard sera titulaire, à un poste "où la vie est belle". Un rôle d'ailier qui, surtout, avait correspondu à ses deux meilleurs matchs. Celui où "Max" peut le plus sûrement postuler pour faire partie de l'équipe qui affrontera Trévise et Leicester en H Cup, les prochaines semaines ? Lui jure ne pas y penser. "Je ne veux pas penser à la H Cup. En ce moment, je veux juste qu'on me laisse jouer, aborder chaque match comme s'il s'agissait de mon dernier. Et si j'ai la chance d'en faire un bon samedi, retrouver une place de titulaire ou de remplaçant pour le match contre Trévise". A Médard de jouer.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |