Damien Traille - Agen Biarritz - 25 aout 2012 - AFP
 
Article
commentaires
Top 14

Traille: "Toulouse, la bête noire de Biarritz"

Traille: "Toulouse, la bête noire de Biarritz"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 31/08/2012 à 16:18 -
Par Rugbyrama - Le 31/08/2012 à 16:18
Leader après deux journées de championnat, le Biarritz olympique s'apprête à recevoir le champion en titre toulousain. Damien Traille, le charismatique capitaine du BO, sait à quoi s'attendre.

Comment appréhendez-vous ce match au sommet face à Toulouse ?

Damien TRAILLE: Contre Toulouse, tu appréhendes dans tous les domaines... Le Stade est champion en titre. Son effectif est d'une richesse et d'un talent inqualifiables. Toulouse est surtout notre bête noire, ces dernières années, le club qui a pris la mauvaise habitude de venir s'imposer à Aguilera. Nous devons donc hausser notre niveau de jeu, si nous voulons valider un début de saison encourageant.

Est-ce trop tôt pour tirer des bilans ?

D.T: Oui. Je n'attache aucune importance à cette place de leader. Le premier bilan se fera fin septembre, pas avant.

Après deux victoires face à Mont-de-Marsan et Agen, va-t-on enfin savoir ce que Biarritz a dans le ventre ?

D.T: J'espère. Affronter Toulouse, c'est toujours un test. Nous avons du pain sur la planche, si nous souhaitons rivaliser avec les champions en titre. Sur le plan collectif, au niveau de l'alternance et des prises d'initiative, nous avons encore pas mal de lacunes. Lors du déplacement à Agen, seuls les quatre points de la victoire comptaient réellement. Nous n'avons pas été très ambitieux. Mais ce genre de match, l'an passé, on l'aurait perdu...

Quel est votre avis sur Jean-Pascal Barraque, auteur d'un très bon début de saison ?

D.T: Jean-Pascal, comme Yann Lesgourgues, a un talent immense. Il est également en pleine réussite dans les tirs aux buts. L'an passé, il a été lancé dans le grand bain, au cœur d'une saison difficile. Il a alors beaucoup appris. S'est rendu compte du niveau d'exigence que demande le Top 14. Cette saison, il en récolte les fruits. Jean-pascal Barraque a su prendre ses responsabilités.