Galan - Toulouse Agen - 8 septembre 2012 - AFP
 
Top 14

Toulouse humilie Agen

Toulouse humilie Agen

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 08/09/2012 à 21:32 -
Par Rugbyrama - Le 08/09/2012 à 21:32
Supérieur dans tous les secteurs de jeu, Toulouse s'est offert une promenade de santé contre Agen (62-13), marquant huit essais.
 

Avant la réception d'Agen, le bilan comptable du Stade toulousain était tout à fait satisfaisant: deux victoires à domicile dont une bonifiée et un point ramené du déplacement à Biarritz. Pour autant, la machine rouge et noire n'avait pas encore donné tous les gages de fluidité, notamment en attaque. La visite du voisin lot-et-garonnais apparaissait donc comme une opportunité de se rassurer dans le jeu courant. Et de rassurer aussi le public d'Ernest-Wallon. Une occasion que les hommes de Guy Novès ont amplement saisi, au détriment d'Agenais qui ont longtemps tenté de résister, en vain.

Si Telefoni avait un temps permis aux siens de rester au contact (10-8, 16e), le club aquitain, solidaire mais parfois trop naïf, n'aura en effet guère existé dans cette rencontre. D'autant qu'en face, les Stadistes étaient emmenés par un Luke McAllister cinq étoiles. Auteur d'un 8/8 face aux perches, l'ouvreur all black se montrait omniprésent dans le jeu et très inspiré au pied pour déstabiliser le compact rideau défensif adverse. Grâce à deux petits coups de pied par dessus, conclus par les essais de Clerc (25e) et Matanavou (37e), il permettait ainsi à son équipe de prendre le large en première période. Avec un pack ultra dominateur, notamment en mêlée, et des arrières aux automatismes retrouvés, les Toulousains n'avaient plus qu'à dérouler.

Clerc meilleur réalisateur

Et les jeunes stadistes, qui bénéficiaient de temps de jeu avec la mise au repos de certains titulaires, allaient en profiter pour se montrer à leur avantage. Galan, très actif, s'offrait ainsi son essai (11e). De même que Maka peu de temps après son entrée en jeu (62e). Sans oublier Tolofua, performant notamment dans ses lancers en touche, et surtout Fickou, très en vue et lui aussi marqueur (46e). Les cadres n'étaient pas en reste avec Picamoles (55e), Botha (79e) et Clerc (64e), qui s'offrait le doublé pour devenir meilleur réalisateur du Top 14. C'en était trop pour les Agenais, victimes d'un coup de mou et en infériorité numérique au milieu de seconde période. L'essai tardif d'Agulla adoucissait la note. Mais à l'arrivée, celle-ci reste très salée.

Il faudra pourtant vite l'oublier. Venu en terres toulousaines avec une équipe remaniée, le SUALG doit en effet se concentrer sur les trois échéances à venir contre Grenoble, Mont-de-Marsan et Bordeaux-Bègles. Deux réceptions et un déplacement qui seront à coup sûr primordiaux en vue du maintien. Quant au champion en titre, il s'agira de confirmer cette embellie dans le jeu lors des deux déplacements consécutifs qui se présentent, à Perpignan et Bayonne.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×