Top 14

Toulouse-Clermont (30-22) - Toulouse a tenu bon

Stade Toulousain30 - 22ASM Clermont

Après avoir dominé pendant près d'une heure et envisagé le bonus offensif, Toulouse a baissé de pied mais a su résister au retour de Clermont (30-22).

 
Toulouse a tenu bon - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Un gros choc pour se remettre dans le bain, après une période internationale qui ne laissait pas de place pour le répit, et avant deux matches décisifs en H Cup. Toulousains et Clermontois ont eu l’énergie nécessaire pour proposer du spectacle. Les Toulousains ont envoyé du jeu dès l’entame. En moins de vingt minutes, les hommes de Guy Novès avaient déjà frappé deux fois. La première par Yann David, qui se voyait à la conclusion d’une relance de McAlister le long de la ligne de touche (12e, 10-3). Quelques minutes plus tard, c’est Luke Burgess qui terminait une sublime action des trois-quarts toulousains. Bien servi à l’intérieur par Luke McAlister, Huget pouvait servir Maxime Médard, qui donnait à Burgess d’une passe splendide (17e, 17-6). Dans la concrétisation des actions au large, c’est évidemment le Stade toulousain qui a été le plus réaliste et le plus enthousiaste.

Pourtant, qui dit enthousiasme et générosité, dit fautes à répétition. C’est ainsi que Clermont est parvenu dans un premier temps à virer à la pause avec un retard pas rédhibitoire (20-12), grâce à la botte de Morgan Parra. En attendant de proposer une autre copie en deuxième mi temps ? Cela aurait dû être la tactique prévue. C’était sans compter sur un nouveau départ en fanfare des Rouge et Noir. Tout seul, comme un grand, Yoann Huget inscrivait son deuxième essai de la saison après un exploit individuel, sur lequel il effaçait cinq plaquages clermontois (42e, 27-12). Le bonus offensif dans la poche des hommes de Guy Novès, difficile de penser que les assauts clermontois pouvaient alors le supprimer.

Zéro bonus

A l’heure de jeu, les Auvergnats atteignaient les quinze phases de jeu, sans toutefois trouver de solution face à une défense agressive et disciplinée. Le Stade toulousain avait juste derrière l’occasion d’enfoncer le clou sur une série de mêlées sous les poteaux. Le quatrième essai ne viendra jamais pour les partenaires de Luke McAlister. Pire, c’est même Clermont qui allait enfin marquer, à moins de dix minutes du coup de sifflet final. Benson Stanley était à la conclusion d’un mouvement orchestré par Buttin et King (68e, 27-19).

D’une pierre, l’ASMCA faisait deux coups, en privant Toulouse du bonus offensif, avant de se mettre dans les clous du défensif grâce à une pénalité de Parra (71e, 27-22). D’un esprit revanchard et pour rendre la pareille, Luke McAlister privait à son tour les Clermontois de cette unité, à deux minutes du terme (78e, 30-22). Une fin de partie "donnant-donnant", où les deux équipes ont enlevé un point à l’autre. Mais dans cette histoire, c’est Toulouse qui passe devant Clermont au classement.

 - Rugbyrama@thomasperotto
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |