Sona Taumalolo - Perpignan Stade français - 23 fevrier 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Toulon rechute, Taumalolo s'offre un doublé

Toulon rechute, Taumalolo s'offre un doublé

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 25/02/2013 à 09:42 -
Par Rugbyrama - Le 25/02/2013 à 09:42
Les Toulonnais ont été surpris à Castres, les Toulousains se sont retrouvés alors que le Perpignanais, Sona Taumalolo, a brillé... Les temps forts du week-end.

EN HAUSSE

Toulouse

Enfin le Stade toulousain a renoué avec la victoire. La mauvaise passe que le club haut-garonnais est peut être passée avec la très belle victoire des hommes de Guy Novès sur l’Aviron bayonnais. Au-delà du score fleuve face à une équipe basque largement remaniée, les Toulousains ont surtout su gagner avec la manière en retrouvant un jeu collectif très séduisant. Derrière les "tracteurs" Steenkamp, Johnson et Galan, Doussain a joué dans un fauteuil pour donner de bonnes balles à ses attaquants très en jambes, notamment Jauzion, Poitrenaud et Matanavou.

EN BAISSE

Toulon

Encore une défaite pour les Toulonnais en 2013. A Castres, malgré la cascade d’absents côté tarnais, le RCT n’a pas su trouver la faille face à une équipe très courageuse en défense et réaliste au pied grâce à Kockott. De leur côté, les Rouge et Noir de la Rade ont été beaucoup trop indisciplinés (deux cartons jaunes) pour espérer mettre en danger les Castrais. Troisième défaite en 2013 (pour deux victoires), Toulon voit son avance sur Clermont fondre comme la neige au soleil. La machine est-elle grippée ?

LE JOUEUR

Sona Taumalolo (Perpignan)

Il est rare qu’un joueur marque un doublé dans un match. Mais il est encore plus rare que lorsque cela arrive, ce soit le fait d’un pilier. Mais rien n’arrête Taumalolo, le pilier tonguien de Perpignan. Très présent dans toutes les phases de jeu, il s’est payé le luxe de marquer deux des quatre essais catalans. Efficace au cœur du combat, il a beaucoup apporté offensivement. D’abord, il conclut une action d’envergure de l’Usap en se plaçant dans la ligne d’attaque. Puis on le retrouve en deuxième mi-temps, le long de la ligne de touche, se permettant de déborder la ligne de trois-quarts parisienne puis en jouant un coup de pied à suivre dans son face à face avec l’arrière garde du Stade français. Il terminera ce match en beauté à la 70e minute en inscrivant son deuxième essai personnel suite à un enchainement de "pick and go" sur la ligne d’essai parisienne. Marc Delpoux dira à la fin du match que lorsque son joueur joue de la sorte, "il est le meilleur pilier du monde".

L’ESSAI

Sébastien Descons (Racing-Métro)

L’action litigieuse de la 19e journée de Top 14 est intervenue lors du match opposant le Biarritz olympique au Racing-Métro. Dans ce match à grand enjeu pour la qualification, le Racing tua le match sur un essai du demi de mêlée, Descons, à la 57e minute de jeu. Cependant, cet essai plongea l’arbitre et les joueurs dans la confusion car l’action fut très complexe. En bref, Traille tente de dégager son camp mais est contré dans ses vingt-deux mètres. A la lutte avec un Racingman, il parvient à sauver l’essai en poussant in extremis le ballon du pied alors que le francilien s’apprêtait à aplatir. Immédiatement, M. Ruiz, l’arbitre de ce match, demande l’arbitrage vidéo sans regarder la trajectoire du ballon. En effet, le ballon sauvé par Traille a roulé dans l’en-but, et Sébastien Descons a surgi pour inscrire l’essai. Or l’arbitre avait sifflé avant l’intervention du demi de mêlée. Après consultation de son assistant, l’arbitre décide néanmoins d’accorder l’essai au Racing, provoquant la colère des Biarrots et permettant aux Parisiens de mener 20 à 6 à vingt minutes de la fin.

LA STAT

21

Au cours de leur défaite à Agen, les Montois ont abandonné 21 points au pied. Arrayet a manqué quatre coups de pied, Duvallet deux et Pic un drop. La faillite des buteurs fut fatale aux Landais qui avaient l’occasion de réaliser "un coup" chez leurs voisins lot-et-garonnais. La relégation semble désormais inévitable pour Mont-de-Marsan.

LA DECLA

Jonathan Best (Grenoble)

"On a joué une des meilleures équipes françaises, et encore il leur manquait sept ou huit joueurs en sélection. Même dans ces conditions, ils arrivent à nous bousculer. C’est notre mauvaise entame qui nous fait perdre le match, et ensuite c’est une succession de petites choses, par exemple si notre essai avait été validé on serait à 17 partout. Tant pis pour nous, ça nous permet de travailler pour l’avenir. Bien sûr, nous sommes déçus, car l’objectif était de rester invaincus à domicile, mais félicitations à Clermont, ils ont vraiment des joueurs capables de faire la différence".

 
 

commentaires


  • Toulon Toujours25/02/2013 19:00

    Mr Péchambert semble faire l'unanimité ... contre lui. Moi je ne retiendrai pas son arbitrage finalement très prévisible et très loin de l'arbitrage anglo saxon que j'adore. Mais bon les deux équipes avaient le même arbitre et encore une fois je ne l'accuserai pas de partialité mais clairement de ne rien comprendre au jeu de Toulon (et pas que de Toulon d'ailleurs). Un arbitre du passé quoi. Bref non Toulon n'est pas en perte de vitesse mais a rencontré une équipe qu'on bat rarement su ses terres et qui s'est battue jusqu'au bout. Pour moi ramener un point de Castres c'est une bonne chose. Quand à la phrase " trop indisciplinés (deux cartons jaunes) pour espérer mettre en danger les Castrais" je pense qu'on a pas vu le même match car Castres a eu chaud en fin de match tout de même, donc le danger était bel et bien présent. En effet moi je retiendrai de cette journée la belle victoire du Racing qui le met dans la course des équipes de tête, l'exploit de Clermont dans les Alpes avec un temps neigeux ne facilitant pas le jeu, et la belle résistance des grenoblois (Un beau match donc). Quand à Toulouse, l'équipe a gagné le match qu'il ne fallait pas perdre, certes rien de concluant mais des points qui lui permettent de tenir dans les trois premiers.

  • saxo8325/02/2013 17:44

    tu l as dis

  • saxo8325/02/2013 17:42

    pourquoi parler de rechute. on est obliges de gagner partout?? perdre a castres n a rien d humiliant surtout compte tenu des circonstances