Boudjellal - Toulon - Septembre 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Boudjellal: "Certains pourraient être surpris..."

Boudjellal: "Certains pourraient être surpris..."

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 25/09/2012 à 18:40 -
Par Rugbyrama - Le 25/09/2012 à 18:40
Le président de Toulon, Mourad Boudjellal, a balayé d'un revers de main l'idée selon laquelle le RCT galvauderait le déplacement à Toulouse samedi.

Le manager de Toulon, Bernard Laporte, tient ses paris. Et comme promis, il a accordé cinq jours de repos aux joueurs les plus utilisés de son effectif depuis l’entame du championnat. Mais voilà, le calendrier propose au RCT un choc, ce samedi, sur le terrain de Toulouse, le double champion de France en titre. Certains y voient là une manière de faire l’impasse sur le rendez-vous. Le président varois, Mourad Boudjellal, n’a pas tardé à monter au créneau en répondant à ceux qui pourraient penser que Toulon galvaude cette rencontre phare. "Ceux qui pensent cela pourraient être surpris. Nous ne galvaudons rien. Nous gérons un effectif pour la saison. Bernard en avait parlé depuis un moment et nous étions d'accord là-dessus. La saison est longue, ce match n'est pas une finale donc il n'y a aucune raison de ne pas donner du temps de jeu à des joueurs qui en ont moins eu. Cela va nous permettre d'ailleurs de faire un état exact de nos forces. Vous savez, cela ne sert à rien d'être en tête du Championnat durant 26 journées pour perdre ensuite en demi-finale".

Boudjellal: "Je suis superstitieux"

Cette situation n’a rien de nouvelle et bon nombre d’équipes ont déjà manœuvré de la sorte dans le passé. Toutefois, cela fait grincer quelques dents, et notamment celles du diffuseur de la rencontre, qui a décidé de programmer cette affiche en prime time. Et là, l’homme fort du RCT règle ses comptes. "J'ai vu ce que Canal+ a déclaré (la chaîne a affirmé qu'elle serait déçue si beaucoup de joueurs majeurs n'étaient pas alignés, ndlr). Canal+ a eu ce qu'on appelle un abus de position dominante dans la négociation des droits télé. Ils ne nous ont pas bien traités en profitant d'une situation qui explique quelque part les difficultés de nombreux clubs. Je pense qu'avec le traitement qu'ils nous ont réservé, ils n'ont pas beaucoup de choses à exiger. On leur en donne largement pour leur argent."

Toulouse-Toulon, remake de la dernière finale du championnat, reste malgré tout alléchant. D’autant que le président toulousain, René Bouscatel, ne croit pas une seule seconde que tous les cadres toulonnais seront absents. Ce que ne réfute pas Boudjellal. "René Bouscatel a raison. Il y aura des cadres. Il défend sa billetterie, il est dans son rôle mais en même temps, je ne peux pas lui donner tort". Quant à sa présence à la rencontre de samedi, le président varois laisse planer le doute. "J'adore Toulouse et j'adore le Stadium de Toulouse mais je ne pense pas y aller. Mais on ne sait jamais. Ce n'est pas si loin de Toulon. Si samedi matin, j'ai envie de prendre ma bagnole et d'y aller, j'irai. En spectateur. D'autant que chaque fois que je suis allé à Toulouse, nous avons gagné. Et comme je suis superstitieux..."

 
Les commentaires sont désactivés pour cette publication