Frederic MICHALAK- toulon mont-de-marsan - 25 janvier 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Toulon-Mont-de-Marsan (15-9): Service minimum pour le RCT

Service minimum pour Toulon

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 25/01/2013 à 21:51 -
Par Rugbyrama - Le 25/01/2013 à 21:51
Longtemps contrariés par les Montois, derniers du classement, les Toulonnais ont remporté un succès sans la manière. Bonus défensif pour Mont-de-Marsan.
 

Après deux défaites consécutives et une semaine très agitée en coulisses, on se demandait comment Toulon allait réagir. Cette opposition face à la lanterne rouge apparaissait comme l’opposition idéale pour se refaire une santé. Un match d’autant plus important que le dauphin des Toulonnais au classement, l’AS Clermont-Auvergne, est en état de grâce en ce moment. Plus que les résultats, c’est surtout la manière dont Toulon a perdu qui a fait tiquer le staff provençal: le manque de combativité et l’indiscipline entrevus à domicile contre le Racing-Métro 92 et en coupe d’Europe à Montpellier faisait tout de même désordre pour une formation habituée à dominer ses matchs de la tête et des épaules.

Bonne entame landaise

Les têtes toulonnaises semblaient encore pleine de questions en début de match, puisque ce sont les Montois qui ont globalement dominé, tout du moins au score, les 20 premières minutes de ce match. Manifestement venus dans le Sud-Est avec une idée derrière la tête, ils faisaient montre de belles qualités d’abnégation et profitaient de toutes les occasions pour marquer des points. C’est ainsi que l’ouvreur Beñat Arrayet permettait aux siens de mener 9 à 3 après trois tentatives couronnées de succès (8e, 12e, 17e). Piqué au vif, Toulon remettait enfin les pendules à l’heure dans le dernier quart d’heure avec quelques actions de classe et un rythme infernal imposé aux Montois. Quinze minutes de domination totale conclues par deux essais de Chris Masoe suite à une pénaltouche (26e) et Alexis Palisson (37e) après un beau décalage de Frédéric Michalak. Avec une charnière alternant parfaitement le jeu, un pack enfin serein dans le jeu au près et un score de 15 à 9 acquis à la pause, On pouvait penser que les Montois étaient d’ors-et-déjà à terre.

Toulon en manque de réussite

Toulon était sur les bons rails, mais n’est finalement jamais parvenu en gare. La faute à une manque de réussite évident malgré une domination de tous les instants, une mêlée qui a parfois donné des signes de fébrilité, et surtout à une équipe de Mont-de-Marsan pétrie d’abnégation et de vaillance, qui s’est livrée en défense comme rarement. Là où d’autres ont pris 50 points cette saison, les joueurs de Stéphane Proper n’ont pas encaissé le moindre point dans cette seconde mi-temps. Une performance majuscule. Toulon a pourtant poussé, jusqu’à la dernière seconde, mais l’essai du bonus se dérobait finalement à la sirène, pour un déblayage illégal. La chance était passée.

Au final, même si la victoire est là, c’est une incontestable contre-performance pour le RCT ce soir. Un score étriqué, pas de bonus face à la lanterne rouge, et une domination stérile. Les Montois, eux, ont joué avec leurs armes, ont relancé tous les ballons qu’ils pouvaient, et avec un peu plus de réussite au pied, auraient même pu décrocher un impensable match nul. Le bonus défensif est tout cas largement mérité et récompense cette équipe qui ne lâche décidément jamais rien.