Top 14

Toulon: Michalak pour l’ouverture

Arrivé lundi à Toulon, le demi d’ouverture international Frédéric Michalak a été présenté mardi à la presse. Son poste a été dévoilé...

 
Toulon: Michalak ouvreur - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Les arrivées de stars à Toulon, c’est depuis longtemps une habitude. Pourtant, ce mardi, l’événement avait une dimension exceptionnelle. Parce que Frédéric Michalak n’est pas un joueur comme les autres. Première icône du rugby professionnel français, l’ancien toulousain est certainement l’un des joueurs les plus talentueux de sa génération. Star du Stade toulousain à 18 ans, après qu’il ait largement contribué à ramener le bouclier de 2001 dans la Haute-Garonne, le joueur s’installait rapidement en qualité d’ouvreur titulaire de l’équipe de France, dont il dirigera le jeu pour la Coupe du monde en Australie, en 2003. Avant de connaître une longue traversée du désert sur le territoire français.

Moins en réussite, moins en confiance, aussi, dans un environnement toulousain qui ne lui est plus favorable, c’est sur le sol sud-africain que Michalak est aller retrouver son meilleur niveau. Son retour en France, sous le maillot toulonnais, est donc particulièrement scruté. "Mourad Boudjellal m’a contacté assez tôt. Avec Bernard (Laporte, N.D.L.R.), ils ont cru en mes capacités. Je les remercie parce qu’à cette époque-là, pas beaucoup de clubs auraient misé sur moi", apprécie-t-il, sur le site internet du club varois. A Toulon, Frédéric Michalak vient en quête de reconnaissance sur le sol français. Avec le maillot bleu dans un coin de sa tête. "J’aurais pu rester aux Sharks mais pour jouer en équipe de France, ce qui reste un de mes objectifs, il est important d’évoluer en France. Ne serait-ce que par rapport au calendrier".

10 plutôt que 9

Au RC toulonnais, l’enfant chéri du rugby français retrouvera plusieurs tête qui lui sont familières: Jonny Wilkinson, son meilleur ennemi, mais aussi Bernard Laporte, l’entraîneur qui l’avait lancé et lui avait confié les clés de la maison France au début de sa carrière. Un entraîneur qui se réjouit de retrouver le joueur. "On est très fier qu’il intègre l’effectif du RCT. On aura besoin de Frédéric. Toulon est engagé dans deux compétitions de haut niveau: le Top 14 et la H Cup. Pour exister dans ces deux compétitions, il faut une trentaine de joueur de même niveau. Toulouse et Clermont l’ont démontré depuis un certain temps. L’arrivée de Frédéric vient dans cette logique de doubler les postes, celui de demi d’ouverture en l’occurrence pour ce qui le concerne". Entre les lignes, à noter que l’ancien toulousain, que l’on sait capable de jouer demi de mêlée comme demi d’ouverture, s’inscrit dans un premier temps dans l’effectif comme un numéro 10. Une information que développe Bernard Laporte: "Je le sens plus disposé à jouer à l’ouverture. Même si je suis certain que pour rendre service au club, il jouerait demi de mêlée. Mais aujourd’hui, sur la grille de départ, il y a Sébastien Tillous-Bordes et Nicolas Durand comme demi de mêlée, Jonny Wilkinson et Frédéric Michalak à l’ouverture".

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |