Top 14

Toulon: La résurrection de Bastareaud

Le centre toulonnais, Mathieu Bastareaud, semble revivre depuis quelques semaines. Tant mieux, car un rendez-vous important l'attend: la venue de ses anciens coéquipiers du Stade français à Mayol jeudi.

 
Toulon: La résurrection de Bastareaud - Rugby - Top 14Icon Sport
 

La très bonne santé du RCT semble être contagieuse. Après une première saison mitigée à Toulon l'an passé, Mathieu Bastareaud semble renaître au sein d’un effectif dans lequel il se fond parfaitement. Aussi parce qu’il est moins attendu qu’il y a un an. Barré par la concurrence en début de saison, Matt Giteau et Maxime Mermoz enchaînant les titularisations, le trois-quarts centre international vient de débuter deux rencontres successivement. A Cardiff en H Cup où l’Australien l’accompagnait puis face à Bayonne en Top 14 pour une paire de centres 100% tricolore. Pour deux prestations qui n’ont pas déçu, loin de là! Cantonné dans un rôle sobre et discret, l’ancien Parisien s’est montré très efficace, permettant la création de points de fixation intéressants en avançant à chaque impact. Du bon Bastareaud, celui qui fait briller les autres en accomplissant les tâches obscures. "J’essaie de bien faire mon boulot. Il y a une grosse concurrence, avec de très bons joueurs cette année à mon poste. Le coach est parti sur un système de rotation qui marche plutôt bien et qui permet à tout le monde de souffler. Une saison est très longue, il faudra compter sur tout le monde. Alors quand on fait appel à moi, je me dois de répondre présent", assure l’intéressé sur le site du club varois.

Face à ses amis ce jeudi

Et son retour en forme tombe à point nommé, à l’heure où Toulon reçoit jeudi le Stade français dans le cadre de la dixième journée de championnat. L’équipe de la capitale, qui s’est rassurée face à Toulouse au Stade de France, se présentera donc à Mayol avec l’intention de jouer un mauvais coup à son ancienne pépite. Un match tout particulier pour Mathieu Bastareaud, surtout si l’on se remémore les circonstances de son transfert dans le Var. Un long épisode qui avait opposé Bernard Laporte (alors au Stade français) et Mourad Boudjellal, aujourd'hui manager et président du RCT.

Le trois-quarts centre ne reviendra toutefois pas sur ce sujet, mais préfère se souvenir du meilleur lors de son passage parisien: "C’est le club de mes débuts. C’est toujours un sentiment particulier. J’aurai la chance de retrouver certains de mes amis. Cela me fera plaisir de les rencontrer, avec j’espère autant de réussite que contre Bayonne. Il faudra se méfier d’eux, ils ont arraché la victoire face aux champions de France (Toulouse, ndlr) dans les dernières minutes. C’est un groupe talentueux qui se reconstruit autour de jeunes joueurs (Slimani, Bonfils, Flanquart, Plisson…)". L'ouvreur parisien Jules Plisson, justement, retrouvera après la partie le XV de France dès vendredi matin. Une destination à laquelle Mathieu Bastareaud doit repenser. S'il continue sur son rythme des deux dernières semaines, ces pensées seront légitimes...

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |