Mathieu Bastareaud - Toulon grenoble - 1 decembre 2012 - AFP
 
Article
commentaires
Top 14

Toulon en démonstration

Toulon en démonstration

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 01/12/2012 à 21:12 -
Par Rugbyrama - Le 01/12/2012 à 21:12
Une nouvelle fois, Toulon a fait l'étalage de sa force de frappe offensive à Mayol en l'emportant avec le bonus offensif contre Grenoble.

Après la période des tests internationaux d’automne, le championnat reprenait ses droits ce week end. Les hommes de Bernard Laporte retrouvaient leur stade Mayol alors que les Grenoblois étaient, eux, en quête d’exploit, les Varois n’ayant jamais connu la défaite cette année à domicile. Et les Toulonnais sont restés souverains sur leurs terres, empochant une large victoire 39 à 3.

Les Varois commençaient fort la rencontre. Deux essais en vingt minutes, de Fernandez Lobbe et Smith, et les voilà déjà en tête de 12 points, tout près du point de bonus offensif. Mais les Isérois allaient ensuite relever la tête et rentrer un peu plus dans le match. Mais leurs efforts n’étaient pas récompensés à leur juste valeur. Leur buteur Jonathan Pelissie réduisait bien le score dix minutes avant le terme du premier acte (12-3, 30ème). Mais le demi de mêlée ratait ensuite deux pénalités, certes compliquées. Jonny Wilkinson rajoutait lui deux tirs au but pour porter le score à 18 à 3 à la mi-temps. Sans forcer leurs talents, les Toulonnais avaient déjà une petite avance confortable.

Des Toulonnais réalistes

Et la seconde période allait commencer sensiblement de la même manière que la première. Alors que seulement deux minutes s’étaient écoulées, le talonneur Jean charles Orioli venait aplatir entre les poteaux, après un énorme travail de Bastareaud, d’ailleurs à créditer d’un très bon match. Et, toujours comme en première mi-temps, les hommes de Fabrice Landreau investissaient ensuite le camp des Varois. Mais bien qu’étant entrés à plusieurs reprises dans les 22 mètres adverses, les Grenoblois n’arrivaient pas à scorer ni à concrétiser leurs occasions. Au contraire, les Toulonnais allaient faire preuve d’un réalisme à toute épreuve. Après avoir subi les offensives iséroises durant vingt minutes, les hommes du président Boudjellal allaient inscrire deux essais coup sur coup, par Armitage puis Smith en solitaire, pour porter le score à 39 à 3 à dix minutes du terme de cette rencontre.

Le score peut paraître lourd pour les Grenoblois, qui n’ont pas démérité dans le jeu mais qui ont payé cher leur inefficacité. Les Toulonnais ont, eux, rempli leur contrat en s’imposant avec le point de bonus offensif, et confortent ainsi leur première place dans ce Top 14. De bon augure avant deux matchs de coupe d’Europe, contre les Anglais de Sale.