Smith - Perpignan Toulon - 18 aout 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Toulon: C'est déjà (presque) tout bon

Toulon: C'est déjà (presque) tout bon

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 19/08/2012 à 18:27 -
Par Rugbyrama - Le 19/08/2012 à 18:27
Toulon a entamé sa saison de la meilleure des manières en s'imposant samedi soir contre Perpignan à Aimé-Giral (21-15). Une première sortie réussie avant deux nouveaux déplacements, au Racing et à Mont-de-Marsan.

Toulon a confirmé samedi, s'il en fallait, qu'il faudra compter sur lui cette année en Top 14. Les vice-champions de France sont allés s'imposer à Aimé-Giral face à Perpignan (21-15). Ce qui représente en soi une petite performance quand on sait qu'il n'est jamais facile de s'imposer en terre catalane. D'autant que les Perpignanais commençaient une nouvelle aventure avec un tout nouveau staff et huit recrues alignées au coup d'envoi. Côté toulonnais, Sheridan, Masoe, Delon Armitage et l'ancien centre de Perpignan Maxime Mermoz connaissaient ainsi leur premier match sous le maillot rouge et noir.

Mais c'est un autre joueur qui s'est mis en valeur, en l'occurence Jonny Wilkinson. Le champion du monde anglais a marqué l'intégralité des points de son équipe, avec six pénalités et un drop, soit un sans-faute au pied. Alors que Frédéric Michalak est arrivé la semaine dernière sur la rade, les Toulonnais peuvent se réjouir de disposer d’un Wilko en grande forme dès la première rencontre de l'année. Les Varois ont aussi pu compter sur une défense de fer, sur laquelle les joueurs de Marc Delpoux se sont cassés les dents à de multiples reprises. Bernard Laporte était d'ailleurs satisfait du match de son équipe dans ces compartiments. "Nous avons été efficaces en défense et en conquête. Je suis satisfait de l'investissement et du succès, même si tout n'a pas été parfait".

Laporte: "Tout n’a pas été parfait"

Si les Toulonnais se sont imposés, il ne faut pas oublier que tout n'a pas été parfait. Bernard Laporte, le manager du RCT, en était d'ailleurs conscient et ne voulait pas s'enflammer après le match. "Nous sommes satisfaits du succès, de l'implication, mais, nous n'avons gagné qu'une bataille, pas la guerre", déclarait-il. Car si les Varois se sont montrés efficaces en défense, cela n'a pas été le cas en attaque, avec de nombreuses fautes de mains. Les hommes du président Boudjellal ont également été fébriles sur les réceptions de coup de pied de renvoi. Pour autant, le manager général ne s'en inquiète pas: "Tout n'a pas été parfait. C'est logique, nous avons repris il y a tout juste un mois et beaucoup de nouveaux débutaient". Des choses à améliorer avant deux nouveaux déplacements, à Yves-du-Manoir, pour y affronter le Racing-Metro et à Mont-de-Marsan.