Jacques CRONJE - biarritz racing metro - 23 fevrier 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top14, 19e journée, Biarritz-RM92 (11-23): Le Racing Métro surfe sur la vague

Le Racing surfe sur la vague

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 23/02/2013 à 18:08 -
Par Rugbyrama - Le 23/02/2013 à 18:08
A Biarritz, le Racing Métro a prolongé sa bonne série de six succès de rang et s'est replacé dans la course à la qualification (23-11).

Jamais le Racing-Metro n'avait inscrit plus d'un essai à l'extérieur cette saison. En terminant deux fois dans l'en-but biarrot, les Franciliens ont mis toutes les chances de leur côté pour signer une quatrième victoire loin de leur bases (11-23). Et surtout un sixième succès de rang en championnat. Une impressionnante remontée qui leur permet de pointer parmi les barragistes, eux qui occupaient la dixième place au soir de la 11e journée.

Pourtant, le second essai des Ciel et Blanc, celui qui leur permet donc d'améliorer leurs statistiques en déplacement, risque bien de faire parler. Et pour cause : il a été inscrit après le coup de sifflet de l'arbitre. Lorsque Sébastien Descons aplatissait (59e), M. Ruiz avait en effet déjà arrêté le jeu pour juger à la vidéo le duel dans l'en-but entre Manuel Carizza et Damien Traille, dont le dégagement venait d'être contré par son vis-à-vis. Les images montraient que c'est le centre biarrot qui taclait le ballon au pied, et non l'Argentin qui aplatissait. Mais le ballon échouait dans les mains de Descons... et l'essai était finalement validé. Logique dans l'esprit, diront certains. Mais qu'en est-il de la règle ? Voilà une question que les Basques se poseront sans doute longtemps.

Biarritz décroché

Reste que les hommes de Gonzalo Quesada n'avaient pas attendu ce fait de jeu pour prendre l'ascendant sur le BOPB, même si cette réalisation leur permettait de creuser l'écart. Dominateurs, notamment en conquête malgré quelques sursauts basques, les Franciliens se montraient plus à l'aise dans la conservation du ballon. Une tendance qui se concrétisait au tableau d'affichage. Notamment grâce à un essai de Manuel Carizza, dans tous les bons coups face à son ancien club puisqu'il se trouvait au relai de Chavancy qui venait de faire la différence sur l'aile (0-7, 17e), mais aussi grâce à un drop lointain bien ajusté par Fabrice Estabanez (24e).

En face, Biarritz se montrait plus à la peine pour conserver le cuir et dynamiser le jeu sur ses offensives. Si les buteurs Julien Peyrelongue (29e) et Dimitri Yachvili (57e) avaient un temps maintenu leur équipe au contact, il fallait attendre l'essai polémique du Racing pour voir les Basques se révolter. Une rébellion qui se matérialisait par l'essai de l'espoir signé Thibault Dubarry, en coin (64e). Mais qui n'allait pas permettre aux Biarrots de revenir dans cette rencontre, d'autant que Jonathan Wisniewski, d'une ultime pénalité, éloignait le BOPB d'un éventuel bonus défensif (67e). Une défaite à zéro point, dans son antre d'Aguilér, qui éloigne les Biarrots des phases finales. Réaction attendue dès la prochaine journée, lors du derby face à un Aviron bayonnais qui a fait souffler son équipe-type à Toulouse.

 
 

commentaires


  • biarrotdunord25/02/2013 20:05

    obligé de remonter a plus d un ans pour trouver une erreur en faveur de biarritz , du lourd ! les gars du lourd !

  • nonin25/02/2013 16:29

    yach = petite frappe.

  • eskaldun24/02/2013 21:35

    je pense que chavancy se sortira au prochain plaquage qu'il effectuera meme si le yach le pauvre tire la langue