Julien Bonnaire - clermont toulon - 10 novembre 2012 - AFP
 
Article
commentaires
Top 14

Top trentenaires 2013, Clermont: Julien Bonnaire l’inusable

Top trentenaires 2013: Bonnaire l’inusable

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 01/07/2013 à 14:13 -
Par Midi Olympique - Le 01/07/2013 à 14:13
A 34 ans, le troisième ligne clermontois Julien Bonnaire a encore signé l’une de ses meilleures saisons. Présent sur tous les fronts et faisant preuve d’une impressionnante régularité au très haut niveau, l’ex-Berjallien a été un leader.

Même s’il a tiré sa révérence au rugby international au terme d’un Mondial 2011 où beaucoup le considéraient comme le meilleur joueur français, Julien Bonnaire est tout, sauf un retraité du rugby. Il l’avait d’ailleurs annoncé en prenant sa retraite internationale: le motif était d’ordre familial, et non sportif. Les tournées, le Tournoi des 6 nations, les convocations à répétitions n’étaient plus compatibles avec la vie qu’il désirait vivre: celle d’un bon père de famille, qui veille sur sa femme et de ses deux filles. Le troisième ligne aux 75 sélections n’en gardait pas moins de grandes ambitions sportives, avec son club, l’ASMCA, avec qui il a été sacré champion de France en 2010.

Joueur le plus étoilé

AFP

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Bonnaire a tenu parole. Ainsi délesté d’un maillot bleu qui devenait un peu trop pesant, le troisième ligne polyvalent a été de toutes les batailles menées par Clermont, en championnat comme en H Cup. Pour preuve, il a été titularisé à 26 reprises (toutes compétitions confondues), et n’a jamais été remplaçant. Précieux dans les airs comme dans le combat au sol, faisant preuve d’une intelligence rare et jamais sanctionné, Julien Bonnaire a été un des hommes de base du manager Vern Cotter. Pour couronner le tout, il a inscrit quatre essais: deux en Top 14, et deux en H Cup. Bref, tout sauf un hasard si l’on retrouve l’ex-Berjallien en tête du palmarès des étoiles Midi Olympique de Clermont, avec 23 étoiles. Le glorieux trentenaire s’est même permis de distancer le "phénomène Fofana", qui en compte deux de moins. Ah si jeunesse savait...

En bref:
34 ans, 75 sélections
Cette saison: 26 matchs, 26 titularisations, 4 essais.

 
 

commentaires


  • Goninho01/07/2013 21:38

    Moi je dirais plutôt : "Bon joueur, normal : il a été formé au CSBJ "

  • Ada7401/07/2013 20:51

    Sauf que Bobo est fidjien, tu verras jamais un ailier français de 37 ans ^^ Les 3/4 dépérissent quand même pas mal à partir de la trentaine, le meilleur exemple est Jauzion, malgré qu'il restait bon

  • Toulon Toujours01/07/2013 19:32

    Bonnaire nous montre qu'on est pas fini à 34 ans. J'ai tellement lu de post qui parlais de vieux joueurs à cet age, mais pour certains comme Bonnaire, ils compensent lagement leur physique (encore bon) par une sagesse de jeu et une vision du match. Une des briques de bases du temple du rugby clermontois.