Sebastien VAHAAMAHINA - 14.04.2013 - Perpignan Biarritz - 24eme journee de Top 14 - Icon Sport
 
Top 14

Top révélations 2013 à Perpignan: Sébastien Vahaamahina, un avenir plaqué or

Top révélations 2013: Vahaamahina, un avenir plaqué or

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 05/07/2013 à 16:21 -
Par Midi Olympique - Le 05/07/2013 à 16:21
En l'espace d'une saison, Sébastien Vahaamahina a changé de dimension à Perpignan, passant du statut de jeune espoir à celui d'élément indispensable. Au point de taper très fort et régulièrement à la porte du XV de France. Le deuxième ligne n'a dorénavant qu'une seule ambition: celle d'être titulaire.
 

Du haut de ses 2.03 mètres, Sébastien Vahaamahina peut pleinement mesurer la distance parcourue depuis qu'il a quitté son île natale, la Nouvelle-Calédonie, à tout juste dix-sept ans. Une distance qui s'avère être proportionnellement aussi spectaculaire que celle de son métabolisme. "Lorsqu'il est rentré dans mon bureau j'ai demandé: c'est qui ce monstre de puissance ? racontait son entraîneur, Marc Delpoux, dans Midi Olympique. Il a un tel physique qu'il m'a impressionné rien qu'en passant le cadre de la porte." Et pourtant, l'enfant chéri du public d'Aimé-Giral n'aurait jamais dû fouler les pelouses du Top 14, et encore moins endosser le maillot tricolore.

Quelles étaient en effet ses chances d'accéder au milieu professionnel ? Lui, l'homme des îles, né à Nouméa, volleyeur puis handballeur en club, débarqué en métropole très (trop ?) tardivement avec comme seul bagage technique une dextérité manuelle déconcertante lui permettant de tenir le ballon à une main. Infimes vous diront certains, inexistantes même, vous diront d'autres.

"Il ne faut jamais dire jamais" selon le proverbe. Vahaamahina s'est, lui, employé à confirmer le sempiternel refrain. Grâce au travail certes, mais aussi, on ne va pas le cacher, à un soupçon de réussite et d’irrationalité. Ils sont en effet peu nombreux les joueurs de rugby à VII repérés au cours d'un entraînement sur un terrain de football près de Brive, en Corrèze. Loic Van Linden, l'ex-flanker du club, tombe un matin sous le charme de cette pépite et en fait alors son protégé. L'histoire est en marche, elle ne tarde pas à virer rapidement au conte de fée.

Un deuxième ligne moderne

Icon Sport

Sous les coups de boutoir de son mentor, le natif de Nouméa est à la rue physiquement. Il plie comme le roseau en plein tempête, mais ne rompt pas. Vahaamahina, c'est un roseau puissant. Il bosse, à l'ombre, sans faire de bruit, puis explose, en international des moins de 19 ans d'abord, puis en club, à Perpignan après Brive, où il gagne ses galons de titulaire (11 fois), avant de décrocher le Graal : l'équipe de France. Une ascension fulgurante, exponentielle même, puisque la marge de progression du deuxième ligne néo-calédonien demeure encore conséquente. Au point que Vern Cotter, l'entraîneur des champions de France 2010, en a fait l'une de ses priorités pour le recrutement estival. Sans succès cependant. Pourquoi ? Tout simplement car le joueur de Perpignan constitue l'image de marque de l'Usap ainsi que l'avenir du club à court terme.

Adroit, hyper mobile, et explosif, Vahaamahina est le prototype du deuxième ligne moderne. En gagnant en régularité, il s'est même amélioré dans de nombreux secteurs. Tout en complétant sa palette technique et en gommant ses défauts peu à peu. "Désormais, il interpelle aussi dans le domaine aérien, note Marc Delpoux. Il assure ses ballons en touche, contre très bien et prend les renvois." Cette faiblesse est devenue l'une des forces, mais l'inverse est également vrai. Grand gratteur de ballon, le joueur de l'Usap en oublie parfois son placement, et déséquilibre malencontreusement le rapport de force lors des rucks. Un pêché mignon qu'il conviendra de rectifier rapidement afin de devenir une référence indéboulonnable à son poste. Car il est comme cela Vahaamahina : à la recherche de l'excellence.

En bref:
21 ans, 4 sélections
2.03 m, 126 kg
Cette saison: 18 matchs, 11 titularisations, 2 essais

Icon Sport
 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×