Gael Fickou - 01.12.2012 - Toulouse Clermont Auvergne - 12e journee Top 14 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top révélations 2013: Gaël Fickou, un bleu si saignant

Top révélations 2013: Fickou, un bleu si saignant

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 26/06/2013 à 17:11 -
Par Midi Olympique - Le 26/06/2013 à 17:11
À peine majeur à son arrivée à Toulouse, Gaël Fickou est très vite devenu l’une des attractions du championnat, faisant de lui l’un des plus grands espoirs du rugby français.

Ce qu’a réalisé Gaël Fickou cette saison avec le Stade toulousain est tout simplement exceptionnel. Débarqué de Toulon, son club formateur lors de la dernière intersaison à 18 ans à peine, le natif de la Seyne-sur-Mer n’a pas tardé à se faire une place au sein du collectif Rouge et Noir pourtant solidement pourvu en trois-quarts centres de renoms. Yannick Jauzion, Florian Fritz, Yann David, voire même Luke McAlister ou Clément Poitrenaud étaient autant de prestigieux concurrents pour Fickou à son arrivée. Malgré tout, Guy Novès n’a pas hésité une seule seconde à le lancer dans le grand bain du Top 14, en le faisant entrer dès la deuxième journée face à Mont-de-Marsan. Suivront ensuite dix-neuf autres apparitions en championnat, dont seize comme titulaire, qu'il agrémentera de cinq essais.

Déjà sélectionné par PSA

Précoce parmi les précoces, l’ancien toulonnais n’a pas tardé à taper dans l’oeil des sélectionneurs de l’équipe de France, tant et si bien qu’il a, dès l’automne, fait partie du groupe élargi retenu par Philippe Saint-André en vue des tests de novembre. C’est pourtant lors du Tournoi des Six nations, face à l’Ecosse que Fickou a honoré sa première cape au Stade de France, quelques jours seulement avant son dix-neuvième anniversaire (le 26 mars). Toujours aussi convaincant en fin de saison, malgré les performances mitigées du Stade toulousain, il fut titularisé lors des phases finales à la fois en barrages et en demi finale, reléguant Yann David sur le banc et laissant Florian Fritz en dehors du groupe Rouge et Noir.

Alors que la Coupe du monde des moins de 20 ans en France se profilait pour lui au mois de juin, Gaël Fickou a finalement été réquisitionné par le staff du XV de France pour la tournée en Nouvelle Zélande afin de s’aguerrir encore davantage au contact des meilleurs. Certes, il se sera contenté d'un match sur quatre, disputé contre les Auckland Blues, victime du bon fonctionnement de la paire Fofana-Fritz. Mais, à dix-neuf ans, le protégé du recruteur toulousain Jean-Michel Rancoule à l’avenir devant lui. Ce dernier, artisan de sa venue au bord de la Garonne juge d’ailleurs que Fickou dispose "d’une maturité exceptionnelle pour son âge". Pour l’instant, les faits parlent pour lui.

En bref:
19 ans, 1 sélection
Club précédent : Toulon
Saison 2012- 2013 : 20 matchs en Top 14 (16 titulaires), 5 essais