Dimitri Szarzewski - Racing - Mai 2013 - Icon Sport
 
Top 14

Top recrues 2012: Dimitri Szarzewski, leader naturel

Top recrues 2012: Szarzewski, leader naturel

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 26/06/2013 à 17:12 -
Par Midi Olympique - Le 26/06/2013 à 17:12
Passer du Stade français au Racing s’est avéré être une formalité pour Dimitri Szarzewski, qui est encore parvenu à hausser son niveau de jeu cette saison en Top 14. Toutefois, il devra se émfier de la concurrence de Benjamin Kayser avec l’équipe de France.
 

Certes, faire signer Dimitri Szarzewski lors de la dernière intersaison n’avait rien d’un pari fou pour le Racing-Métro. Chipé au rival parisien du Stade français, le talonneur international est une valeur sure depuis de nombreuses années dans le championnat de France et le président Jacky Lorenzetti avait peu de chance de faire erreur en l’enrôlant dans ses filets. Toutefois, en plus d’apporter toutes ses qualités dans le jeu francilien, Szarzewski s’est très vite mué en leader de vestiaire capable de sonner la révolte au sein de l’effectif ciel et blanc. Conscient de son impact, Gonzalo Quesada n’a d’ailleurs pas hésité à le nommer capitaine dès la fin de l’année 2012 alors qu’il n’était au club que depuis quelques mois. Beaucoup garderont en mémoire la soirée du 6 janvier dernier, lorsque les Racingmen ont infligé à Toulon sa seule défaite de la saison à Mayol (15-19). Ce jour là, Szarzewski avait été immense. D’une incroyable rudesse en défense, il avait constamment avancé à l’impact à chaque fois que l’occasion lui en avait été donnée, montrant la marche à suivre à l’ensemble de ses coéquipiers.

Rester titulaire en équipe de France

De plus, si certains lui avait reproché de rejoindre l’ennemi en quittant le Stade français, force est de constater que les résultats du Racing ont plutôt plaidé en la faveur du Biterrois d’origine puisque, malgré leur élimination en barrages face au Stade toulousain, les Ciel et Blanc sont parvenus à se hisser en phases finales du Top 14, chose que Szarzewski n’avait plus connu avec le Stade français depuis 2009. Le recrutement clinquant en vue de la saison prochaine (Sexton, Roberts, Lydiate, Lauret, Andreu, Planté,...) devrait de plus décupler les ambitions franciliennes, aussi bien sur la scène hexagonale qu’européenne.

Autre défi de taille qui se présente face à Szarzewski, l’équipe de France, au sein de laquelle il a pris la relève de William Servat. En effet, il a été titularisé six des neufs matchs disputés en Bleu cette saison. Toutefois, il devra se méfier de la concurrence d’un Benjamin Kayser également très performant en club et très bon lors de ses apparitions avec le maillot frappé du Coq.

En bref:
30 ans, 72 sélections
Club précédent : Stade français
Saison 2012-2013 : 19 matchs en Top 14 (18 titulaire), 1 essai ; 4 matchs en H Cup (4 comme titulaire)

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×