Top 14

Top 14: Toulouse travaille dans l'ombre

Sans match à disputer cette semaine, le Stade toulousain va travailler dans l'ombre européenne de Clermont et Toulon. Une discrétion à laquelle il n'est pas habitué, mais qui pourrait lui permettre d'arriver en phases finales dans une confortable position d'outsider.

 
Toulouse travaille dans l'ombre - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Le Stade toulousain est désormais fixé. La défaite face à Clermont samedi a anéanti le peu d’espoirs qu’il lui restait de se qualifier directement en demi-finale. S’ils veulent voir La Beaujoire, les doubles champions de France en titre devront donc passer par la case barrage, certainement face à Montpellier ou le Racing-Métro. Malgré les deux revers consécutifs concédés par son équipe (à Montpellier et à Clermont), Guy Novès, le manager toulousain, ne se montre pas inquiet outre mesure sur le site du club. "L’équipe a démontré face au Racing, Montpellier et Montferrand, sa capacité à relever des défis et à progresser. C’est ce que je ressens malgré le paradoxe des quarante points encaissés."

Progresser donc, facteur indispensable aux Toulousains pour de nouveau faire jeu égal avec une équipe clermontoise qui vient de les dominer largement (39-17). Guy Novès préfère toutefois tempérer ce constat. "Quand on voit le match, on se rend compte qu’on a eu la capacité de mettre la grande équipe de Montferrand en difficulté. Après, il est vrai que l’investissement défensif a été un secteur faible pour nous, mais j’ose croire que dans trois semaines, la défense individuelle sera revue et que les joueurs qui auront la chance d’être dans le groupe montreront, de ce point de vue là, des valeurs différentes."

Novès: " Des choses commencent à apparaitre "

Parmi les Toulousains, il y en a un qui n’aura malheureusement pas la chance d’être dans le groupe. Il s’agit de Vincent Clerc. L’ailier international s’est en effet rompu les ligaments croisés du genou droit et ne retrouvera pas les terrains cette saison. Si son entraîneur considère cette blessure comme "une énorme tuile", il pense cependant que son groupe peut se relever de ce coup dur et repartir de l’avant dès la semaine prochaine face à Grenoble. Si une victoire face aux Isérois assurerait au stade Toulousain de conserver sa troisième place, c’est surtout le comportement des joueurs qui focalisera l’attention du coach aux douze titres de champion de France.

"On est plutôt dans la continuité du travail entrepris depuis plusieurs semaines et des choses bien précises commencent à apparaître. On va continuer dans ce sens, se servir de Grenoble comme on s’est servi de Clermont pour travailler afin d’avoir le groupe le plus performant possible pour rivaliser avec les équipes en face." Il faut donc s’attendre à un Toulouse différent durant les phases finales. Une équipe plus habituée que toutes les autres à ces matchs si particuliers qui, au fond, sont les seuls à forger les palmarès.

 - Midi Olympique
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |