Top 14

Top 14, Stade toulousain - Yannick Jauzion: "Je me rapproche d'une fin de carrière"

Le trois-quarts centre du Stade toulousain, Yannick Jauzion, disputera contre Grenoble samedi son dernier match à Ernest-Wallon. Séquence émotion.

 
Jauzion: "Je me rapproche d'une fin de carrière" - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Comment imaginez-vous la journée de samedi, et votre dernier match à Ernest-Wallon ?

Yannick JAUZION: Il y aura pas mal d’émotion, et s’il faut bien se laisser aller, je ne veux pas trop qu’elle me gagne… Il y aura quand même un match à faire, un esprit de compétition à conserver. L'émotion, j’aurai le temps d’y réfléchir après. Et des matchs à Toulouse, j’espère avoir l’occasion d’en jouer au moins un autre.

Vous imaginiez-vous, au début de votre carrière, réaliser un bail de onze saisons au Stade toulousain ?

Y.J.: En arrivant de Graulhet à Colomiers, je n’avais aucune sélection de jeunes, et je ne pensais pas faire mon trou. Et puis il y a eu quelques blessures, tout s’est enchaîné vite. A l’époque, je comptais travailler à côté du rugby, comme le faisaient la majeure partie de l’équipe de Colomiers. J’avais donné d’ailleurs dans Midol une interview qui avait été mal interprétée (rires). J’ai passé mon diplôme d’ingénieur à Colomiers, avant de le terminer avec Toulouse. Le mardi après notre titre de H Cup en 2003, d'ailleurs (rires)… Je ne sais pas trop comment je l'ai eu, mais ça a marché !

Et en ce qui concerne votre avenir ?

Y.J.: Je me rapproche d’une fin de carrière. Je n’ai pas encore pris ma décision, cela dépendra aussi du travail de mon épouse Barbara. Le Lou est une possibilité, mais le club ne m’a pas relancé depuis quelques temps. Et en Pro D2, je ne sais pas si je serai aussi motivé, d’autant qu’à mon âge, il faut que j’effectue plus d’efforts pour avoir de bonnes sensations. Si c’est pour faire les choses à moitié, jouer au rugby ne m’intéresse pas. Si des clubs de Top 14 m’approchent, il faudra m’assurer que leur offre soit compatible avec mon contexte familial. Il faut que je voie aussi quelles opportunités s’offrent à moi en-dehors du rugby.

Et embrasser une carrière d'entraîneur, comme Cédric Heymans ?

Y.J.: Entraîner me tente, oui… Je vais voir avec la filière jeunes du Stade, où il est susceptible de manquer un peu de monde. Mais comme je n’ai pas passé mes diplômes, il faut que je me renseigne si les équivalences se négocient (rires).

Un mot sur la réception de Grenoble, qui arrive avec une équipe remaniée. A quel genre de partie vous attendez-vous ?

Y.J.: Je me souviens qu’une année, Auch était venu dans ce cas de figure et que nous avions eu du mal à les battre… Il faudra être très vigilant.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |