Top 14

Top 14, Stade français - Thomas Savare: "Miraculeux si l’on arrivait à accrocher la septième place"

Avant le déplacement au Racing-Métro, Thomas Savare, le président du Stade français, a avoué qu’il ne pensait déjà plus à la qualification en phases finales.

 
Savare: "Miraculeux si l’on arrivait à accrocher la septième place" - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Actuellement neuvième du Top 14, le président du Stade français, Thomas Savare, ne cache pas sa déception sur la saison des siens, qu’il qualifie de "décevante". L’homme fort du club parisien avoue même avoir renoncé à accrocher une place qualificative pour les phases finales: "Je crois qu'on a fait une croix sur la 6e place, même sur la 7e pour être franc (qualificative pour la H cup en cas de victoire française cette année, ndlr). Ce serait hautement miraculeux si l'on arrivait à accrocher la 7e place. (…) Par rapport à la masse salariale qu'on a aujourd'hui, le rendement n'est pas extraordinaire. Après, on a fait un recrutement qui, sans être extrêmement ambitieux, a renforcé l'équipe tout en étant dans une masse salariale raisonnable".

Pour autant, la fin de saison conserve tout son intérêt selon le président du Stade français: "Il reste des choses à jouer. Des beaux matches, comme Toulouse dimanche, Toulon la semaine d'après, et on va aussi recevoir le Racing, ce qui n'est jamais un match comme un autre. Et puis il reste le Challenge européen. On a un tirage qui n'est pas facile, avec trois déplacements si l'on va jusqu'au bout."

Savare: "Le Top 14 est en train de se renforcer"

Se projetant déjà sur la saison prochaine, il a confié que le recrutement serait "plus ambitieux", même s’il a conscience que d’autres équipes du championnat semblent mieux armées que Paris: "Ca fait deux ans qu'on rate les barrages, ce n'est pas le moment d'augmenter les ambitions. Je crois qu'il est clair que le Top 14 est encore en train de se renforcer. Il y a un certain nombre de clubs qui mettent des moyens supplémentaires: le Racing, Montpellier, Toulouse, Toulon, Clermont, ..."

Par ailleurs, il a concédé que son club "est en déficit", tout en se réjouissant de l’arrivée prochaine du nouveau stade Jean-Bouin: "C'est la maison du Stade français. C'est là où le club a son âme, c'est la maison des supporters, des partenaires. C'est son outil de travail. C'est essentiel pour le développement du club. Je pense que le Stade français va retrouver une partie de son public et en développer une autre, dans une enceinte qui va lui permettre d'accueillir jusqu'à 20 000 personnes."

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |