Joie Grenoble - 20.04.2013 - Grenoble Toulon - 25 eme journee de Top 14 - Icon Sport
 
Top 14

Top 14, Saison 2013/2014 - Présentation Grenoble: Des promesses à confirmer

Grenoble: Promesses à confirmer

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 16/07/2013 à 17:36 -
Par Midi Olympique - Le 16/07/2013 à 17:36
Après une première saison réussie en Top 14, Grenoble devra prouver cette année qu’il ne s’agissait pas d’un feu de paille.
 

F.C. Grenoble Rugby

Eurosport

Fondé en 1892
Président: Marc Chérèque
Entraîneurs: Fabrice Landreau, Sylvain Begon, Franck Corrihons
Classement 2012/2013: 12e
Palmarès: Champion de France 1954 ; Champion de France deuxième division 1951 et 2012 ; Challenge Yves-du-Manoir 1987
Stade: Lesdiguières (11 900 places)

L’OBJECTIF: Confirmer

Promu la saison dernière, Grenoble avait effectué un début d’exercice tonitruant pour son retour dans l’élite, figurant même parmi les six premiers jusqu’à la moitié du championnat. Néanmoins, les hommes de Fabrice Landreau se sont légèrement fatigués sur la durée pour finalement terminer à la onzième place. En 2013/2014, il s’agira pour eux de confirmer les belles dispositions qu’ils ont laissées entrevoir. Évidemment, le maintien sera le premier objectif mais si celui-ci est acquis rapidement, pourquoi ne pas viser plus haut ?

Icon Sport

LA STAR: Olly Barkley

Joker médical du Racing-Métro la saison dernière, Olly Barkley a fait le choix de rester dans l’Hexagone et de relever le challenge grenoblois. À bientôt 32 ans, ses 22 sélections avec le XV de la Rose seront certainement utiles au FCG dans un championnat rude et éprouvant. Bon buteur, Barkley devra néanmoins élever son niveau de jeu de l’année dernière s’il veut s’imposer comme titulaire à l’ouverture devant Nicolas Bézy, Valentin Courrent ou encore Blair Stewart.

LE JOUEUR À SUIVRE: Julien Caminati

Arrivé de Brive, Julien Caminati a littéralement plané sur le Pro D2 durant toute la fin de saison dernière en étant notamment décisif pendant la phase finale du championnat. S’il avait déjà connu le Top 14 avec le club corrézien durant deux saisons avant que celui-ci ne soit relégué, cet arrière-ailier (ou centre) s’apprête à arpenter un nouveau défi et il sera intéressant de voir à la rentrée s’il continue de surfer sur sa dynamique de mai dernier.

Icon Sport

LE DÉPART QUI FAIT MAL: Jonathan Pelissié

À 25 ans, et après quatre saisons passées à Grenoble, Jonathan Pelissié a fait le choix de répondre aux ambitieuses sirènes de Montpellier où il disputera la H Cup. Pouvant aussi bien jouer à la mêlée qu’à l’ouverture, il avait participé à 24 des 26 matchs du club isérois la saison dernière et nul doute que son départ sera difficile à remplacer. Il fut notamment l’auteur de l’essai grenoblois à la sirène face à Toulon dans l’ambiance de feu du stade des Alpes.

Les mouvements:

Arrivées: Messina (Toulon), Thiery (Montpellier), N. Bezy (Stade français), J. Caminati (Brive), Palmer, Kimlin (Brumbies), Lorée (Agen), Barkley (Racing-Métro), Béal (Dax), Choirat (Pau).

Départs: Pélissié, Dupont (Montpellier), Darbo (Tarbes), Fourcade (Albi), Bancroft, Butonidualevu, Kouider (Carcassonne), Du Preez, Iapteef (Oyonnax), Taukeihao (Aurillac), Montagnat (Bourgoin).

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×