Top 14

Top 14 - Recrutement: Leigh Halfpenny, centre de tous les intérêts

La saison 2013/2014 n'a pas encore débuté que de nombreux clubs du Top 14 se placent pour engager l'arrière vedette du pays de Galles, Leigh Halfpenny, en 2015.

 
Halfpenny, centre de tous les intérêts - Rugby - Top 14Rugbyrama
 

La saison 2013/2014 n’a pas encore démarré que, déjà, les écuries majeures du Top 14 se penchent sur leur recrutement pour la saison 2014/2015. Une situation rendue obligatoire par le jeu des fins de contrats et l’obligation d’anticiper pour s’accorder les services des stars de la planète ovale. Parmi les joueurs très convoités en prévision de la saison prochaine, Leigh Halfpenny tient certainement la corde.

Il faut dire que le Gallois a tout pour plaire: à seulement 24 ans, il s’impose comme le meilleur arrière du vieux continent, confirme qu’il est un buteur extrêmement fiable mais aussi un joueur de ballon exceptionnel. Des qualités qui l’ont fait meilleur joueur de la dernière tournée des Lions britanniques et irlandais en Australie. Surtout, Halfpenny est en fin de contrat avec les Cardiff Blues en juin 2014. D’où la convergence des intérêts.

1,2 million d’euros sur la table?

Principalement intéressés, comme le révélait Midi Olympique il y a une semaine, on retrouve trois cadors français: Clermont, le Racing-Métro et Toulon. Il faut dire que, selon le journal gallois Rugby Paper, les négociations pour s’attacher les services de la perle galloise s’ouvrent aux alentours de 1 million de livres (soit 1,2 million d’euros) par an. Une somme que, actuellement sur le continent européen, seuls les gros budgets du Top 14 sont en mesure de débourser.

Cette semaine, des délégations des trois clubs auraient rencontré l’agent du joueur à Londres, toujours selon Rugby Paper. Le Racing-Métro, lancé dans une course à l’armement impressionnante qui l’a déjà vu se payer Jamie Roberts, Dan Lydiate et arracher à prix d’or l’ouvreur irlandais, Jonathan Sexton, souhaiterait poursuivre sur sa lancée. Idem pour le RC Toulonnais, à l’effectif déjà constellé de stars. Quant aux Clermontois, ils pourraient, avec Halfpenny, anticiper un départ éventuel de Lee Byrne à la fin de la saison.

Trois monstres financiers du rugby à l’assaut d’un même homme. De quoi donner des sueurs froides aux Cardiff Blues et à la Fédération galloise, qui ne désespèrent pas de conserver leur joueur. Avec des armes toutefois limitées, malgré une aide exceptionnelle de la Fédération sur ce dossier. "On jouera carte sur table. […] Mais il est clair que nous n’avons pas 750 000 livres à mettre au pot, même pas un demi-million", admet Richard Holland, directeur du rugby aux Cardiff Blues. "Nous serons honnêtes avec ses représentants quant à ce que nous pouvons nous permettre. Nous essaierons tout de même d’être compétitifs et restons confiants pour aboutir à un deal pour que Leigh reste aux Blues. On sait notamment que les joueurs gallois qui jouent pour leur province ont des facilités pour être libérés pour les échéances internationales, ce qui peut les aider à s’épanouir." Le bras de fer est lancé.

 - Midi Olympique
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |