Top 14

Top 14, Racing-Métro: Virgile Lacombe a les crocs !

Arrivé au Racing après un court passage dans l’hémisphère sud, Virgile Lacombe espère retrouver en Ile de France le temps de jeu qui lui manquait en Afrique du Sud.

 
Racing-Métro: Virgile Lacombe a les crocs ! - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Si l’on parle beaucoup des nombreuses stars étrangères recrutées par le Racing-Métro en vue de la saison prochaine, à l’image de Jamie Roberts, Jonathan Sexton, Dan Lydiate ou encore Soane Tonga’uiha, il ne faut pas oublier que le club francilien s’est également considérablement enrichi en joueurs français. Des joueurs, souvent expérimentés et habitués au Top 14 tels que Benjamin Lapeyre, Marc Andreu ou encore Virgile Lacombe. Ce dernier, qui avait tenté l’expérience du Super Rugby la saison dernière, n’a eu que très peu sa chance en Afrique du Sud, chez les Southern Kings, notamment en raison d’un problème administratif limitant le nombre d’étrangers pouvant être alignés.

Toutefois, il confie sur le site du club Ciel et Blanc ne pas regretter son choix. "J’ai beaucoup appris. Aussi bien dans ma vie personnelle que sportivement. La culture est différente, la langue aussi et, sur le terrain, les techniques ou méthodes d’entraînement diffèrent de la France. […] J’ai coupé totalement du Top 14 après y avoir joué plusieurs saisons. C’était étrange de ne plus voir aucun match… Et puis, j’arrivais dans un nouveau championnat dans lequel je ne connaissais pas les joueurs…"

En concurrence avec Szarzewski

Passé par Toulouse et Brive, le talonneur de 29 ans a donc décidé de relever un nouveau défi en signant dans l’un des clubs les plus ambitieux du Top 14. Il confie d’ailleurs avoir immédiatement été attiré par ce que le Racing lui proposait et par l’idée de découvrir la capitale. "Pour des raisons personnelles, venir vivre à Paris m’attirait. Le cadre de vie est exceptionnel, le centre d’entraînement l’est également et être entraîné par ce staff, qui a eu pas mal de résultat, est motivant. Cela donne envie de venir. Le projet m’attirait."

S’il sera en concurrence avec le capitaine Ciel et Blanc, Dimitri Szarzewski, Virgile Lacombe espère profiter de cette proximité avec le talonneur international pour progresser. "Il est important d’avoir de la concurrence. Je suis très heureux d’avoir une concurrence élevée. J’espère qu’elle me tirera vers le haut, que j’arriverai à me faire une place dans cette équipe pour y jouer le plus souvent possible. Nous sommes dans un sport professionnel, sur le terrain, il y de la concurrence chaque week-end en Top 14, mais aussi entre nous. À nous de montrer que nous ne sommes pas là par hasard."

S’il a hâte d’en découdre après une longue période à attendre du temps de jeu, le double champion de France (2008 et 2011) aura peut-être l’occasion de retrouver le Top 14, lors de la première journée. Un match que le Racing-Métro a délocalisé à La Rochelle face à une formation que le talonneur connaît bien: Brive.

 - Midi Olympique
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |