Planté - Perpignan Grenoble - 9 mars 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14 - Perpignan-Grenoble (20-18) - Perpignan en position de qualifiable

Perpignan en position de qualifiable

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 09/03/2013 à 17:39 -
Par Rugbyrama - Le 09/03/2013 à 17:39
Perpignan est désormais sixième du championnat après son succès court mais précieux devant Grenoble (20-18). La qualification s'éloigne pour le FCG.

Dans les oppositions du milieu de tableau, ce match représentait LA grosse affiche. Affiche car le vainqueur se verrait accorder le droit de disputer une place en phase finale de ce Top 14. Affiche également car ce match mettait aux prises deux formations dont la trajectoire est en train de se croiser: tandis que l'Usap a enclenché une remontée fantastique après un début de saison très morose, Grenoble semble avoir mangé son pain blanc et connait un trou d'air en cette fin d'hiver.

Ce sont pourtant les Grenoblois qui, dans cette première période, se sont mis en action le plus rapidement. Après une pénalité de chaque côté en gage de round d'observation, Grenoble donnait beaucoup de rythme à la partie et faisait feu de tout bois. Deux grosses occasions d'essais confirmaient cet état de fait et Perpignan semblait mal à l'aise sur sa propre pelouse. Il aura en réalité fallu presque 25 minutes aux Catalans pour se réveiller et inscrire le premier essai de la partie par Daniel Leo, après un beau mouvement (10-3, 22e). La fin de mi-temps était alors presque totalement dominée par les hommes de Marc Delpoux, qui profitaient également de l'indiscipline grenobloise : affaiblie par deux cartons jaunes consécutifs infligés à Waqaseduadua puis Stewart (25e et 39e), cette formation iséroise arrivait à la mi-temps avec un déficit de 7 points, 13-6.

Perpignan au bout du suspense

Le discours de Marc Delpoux a semble-t-il été quelque peu "poivré" dans les vestiaires à la pause. Et ce discours a porté ses fruits puisque les Catalans entamaient tambour battant la deuxième période avec des offensives tranchantes, du jeu debout et de bonnes initiatives. La charnière Cazenave-Mêlé alternait bien le jeu et voyait son travail récompensé par un très bel essai de Sione Piukala, après un bon travail de Luke Narraway (20-6, 45e).

Le trou semblait fait, et les Grenoblois avaient manifestement pris un coup sur la tête. Ils allaient néanmoins jouer avec l'énergie du désespoir jusqu'à la fin du match: une longue période de folie collective conclue par deux essais en première main de Jahouer (51e) et Gegenbacher (59e). Alors que l'Usap avait le match en main, Grenoble était parvenu à revenir à deux petits points à l'entrée des 20 dernières minutes (20-18) ! Décompression coupable ou baisse physique, Perpignan s'est fait très peur dans cette fin de match. En effet, Stewart a eu l'opportunité de donner la victoire à son équipe à deux minutes de la fin. Le coup de pied de l'ouvreur Isérois passait à côté, et la victoire choisissait son camp. Un match magnifique, où l'enjeu n'a en aucun moment empêché les deux équipes de proposer du jeu. Un vrai match de phases finales: tendu, accroché, aéré et joué dans un excellent esprit il faut le souligner. Grenoble prend un très beau bonus défensif mais dit probablement adieu aux barrages. Perpignan, lui, a fait ce qu'il fallait pour continuer d'espérer et pointe désormais à la sixième place.

 
 

commentaires


  • braco6612/03/2013 14:15

    merci

  • braco6612/03/2013 14:13

    IL A RAISON USAP PRINCE1902..ouvre les yeux

  • catalunyaUSAP11/03/2013 21:40

    @johnyalidee USAPsince1902 a raison sur ce point la. Il se réserve pour le XV de France et puis on a battu Toulouse deux fois sans lui et fait bien d'autres résultats. Et Jgenti qui arrive a 5 ans de moins et c'est pas un peintre.