Top 14

Top 14, Montpellier (recrue) - Anthony Floch: "Retrouver du temps de jeu à Montpellier"

Barré par la concurrence de Lee Byrne et Jean-Marcellin Buttin à Clermont, Anthony Floch a choisi de se lancer un nouveau défi en rejoignant Montpellier. Il revient sur son arrivée dans l’Hérault.

 
Floch: "Retrouver du temps de jeu à Montpellier" - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Comment se passe la reprise dans votre nouveau club, Montpellier?

Anthony FLOCH : Jusqu’à maintenant tout se passe à merveille. Logiquement, j’avais un peu d’appréhension à mon arrivée car je n’avais connu que Clermont comme club professionnel. Mais j’ai été extrêmement bien accueilli. Les anciens ont été sympas avec les nouveaux pour leur arrivée donc cela facilite également les choses. Après, comme on pouvait s’y attendre, nous avons attaqué par des séances physiques, donc de ce point de vue, c’est très dur. Je suis content de voir que ça bosse bien.

Avez-vous remarqué des différences avec les reprises clermontoises dont vous aviez l’habitude?

A.F. : Au contraire, j’ai trouvé qu’il y a avait beaucoup de similitudes. Même si rien n’est exactement pareil, j’ai pu noter que les exercices de musculation se ressemblaient énormément, les jeux avec ballons sont également assez semblables. Il y a peut-être, cependant, davantage de courses au programme à Montpellier. Mais je le répète, il n’y a pas d’immenses différences de fond.

Connaissiez-vous du monde avant d’arriver ici?

A.F. : Oui, cela fait quand même plus de dix ans que j’évolue en Top 14. Donc je commence à connaître pas mal de joueurs et beaucoup de visages me sont familiers. Après, c’est vrai que cela m’a fait très plaisir de retrouver Thibaut Privat, qui m’a beaucoup aidé dans mon intégration. Ne serait-ce que pour ma recherche d’appartement et mon arrivée dans la ville.

Top 14, Montpellier (recrue) - Anthony Floch: \"Retrouver du temps de jeu à Montpellier\" - Rugby - Top 14 Pourquoi êtes-vous venu chercher un nouveau défi au MHR?

A.F. : J’ai signé à Montpellier pour retrouver ce que j’avais perdu avec Clermont, c’est à dire du temps de jeu. Je suis joueur de rugby, donc je veux recommencer à me faire plaisir sur le terrain, et à faire partie du groupe qui joue le week-end. La saison dernière a vraiment été difficile pour moi de ce point de vue là, ce n’était pas une situation agréable à vivre (5 titularisations en TOP 14 seulement, NDLR).

Avez-vous subi un bizutage, comme c’est souvent le cas lorsqu’un joueur rejoint un nouveau club?

A.F. : Oui, le club a décidé de donner des petits défis marrants aux nouveaux cette année et vu que mon surnom est "le Chinois", mon bizutage fut de manger un petit suisse avec des baguettes. C’était donc plutôt rigolo et pas méchant du tout.

Et alors, cela s’est bien passé?

A.F. : J’y suis arrivé. Quand le petit suisse est frais, ça facilite les choses (rires).

 - Midi Olympique
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |