Top 14

Top 14, Montpellier - Fabien Galthié: "Quatrième, ça va être trop dur"

Le match qui devait être un véritable huitième de finale n’aura finalement pas d’enjeux pour Fabien Galthié, l’entraîneur montpelliérain. Assuré d’être dans les six, le MHR peut viser la quatrième place afin de recevoir en barrage, mais le coach héraultais ne croit pas à cette éventualité. Il nous livre ses impressions sur le match à venir ainsi que la fin de saison qui attend Montpellier.

 
Galthié: "Quatrième, ça va être trop dur" - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Le fait que Perpignan ait joué un match le week-end dernier a-t-il influé votre façon de préparer le match?

Fabien GALTHIÉ: Nous en sommes à notre 33e match de la saison, Perpignan le 34e… Je pense qu’il n’y a pas trop d’incidence. C’est plus la fraîcheur mentale qui va compter. C’est une très belle équipe, qui joue bien au rugby, qui a un gros potentiel. Les Catalans proposent un rugby aéré, un rugby total. Ils risquent de nous proposer une belle opposition.

Pensez-vous pouvoir décrocher le bonus offensif pour accrocher la quatrième place synonyme de barrage à la maison?

F.G: J’y crois pas trop. On a laissé échapper le barrage à domicile à Bayonne. On va jouer, faire un beau match de rugby. Mais viser le bonus serait prétentieux. On va faire sixième ou cinquième dans ce championnat à mon avis, mais quatrième, ça va être trop dur.

Sixième signifierait certainement se déplacer à Toulouse...

F.G: Oui mais ce n’est pas grave, c’est un quart de finale. Quitte à perdre, que ce soit contre le champion de France. Je pense que se déplacer en quart de finale n'est pas un avantage. Depuis que je suis à Montpellier, ça fera cinq quarts de finale à l’extérieur. Pas un à domicile. J’aurais aimé en offrir un à notre public, mais ce ne sera pas pour cette année.

Du coup, le match contre Perpignan servira de répétition générale?

F.G: Non, c’est surtout l’occasion de jouer un dernier match, prendre du plaisir et faire quelque chose de bien. On n'a pas de visées particulières sur ce match car le barrage va vite arriver derrière. Ce sera l’occasion de faire un bon match de rugby à Montpellier.

Vous allez en profiter pour ménager certains de vos joueurs sur ce match?

F.G: Non, je peux seulement vous dire que Drickus Hancke sera capitaine. Après, on va essayer de composer une équipe.

Cela va-t-il être aussi l’occasion de faire la fête à Du-Manoir?

F.G: Oui bien sûr, ça peut être la fête. Il faut se préparer pour. Parce qu’il faudra gagner ce match de rugby. Il ne faut pas penser non plus que ce sera trop la fête. On va le préparer sérieusement. Je pensais au départ qu’on jouerait notre place dans les six sur ce match. Mais on est finalement assuré de finir dans les six, donc c’est une autre physionomie.

Ce sera aussi le dernier match de certains joueurs...

F.G: On veut faire plaisir à un maximum de joueurs mais ce sera difficile de faire plaisir à tout le monde. Malheureusement, quand on fait des choix, ils sont heureux pour certains mais décevants pour d’autres. Donc on va essayer de mélanger tous les éléments que l’on peut mélanger, c’est-à-dire la partie émotionnelle et la partie rationnelle. Il faut trouver un équilibre à cela.

François Trinh-Duc sera-t-il de retour?

F.G: Oui, il devrait être de retour.

Vous avez joué quatre fois Toulon et trois fois Clermont. A votre avis, quelle est la meilleure équipe?

F.G: L’un des deux sera champion d’Europe! Je ne donnerais pas l’avantage à Clermont car sur un match, tout peut arriver, surtout pour l’outsider.

 - Midi Olympique
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |