Top 14

Top 14, Montpellier - Fabien Galthié: "Montpellier va se battre"

Avec une fin de saison compliquée comportant trois déplacements (Grenoble, Mont-de-Marsan et Bayonne) pour deux réceptions (Toulouse et Perpignan), Montpellier va devoir retrouver son niveau affiché à l’automne et cravacher pour ne pas regarder les phases finales à la télévision. L’entraineur montpelliérain Fabien Galthié revient sur les échéances du club, condamné à obtenir de bons résultats.

 
Galthié: "Montpellier va se battre" - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Montpellier n’est plus dans les six premiers. Une situation qui n’est plus arrivé depuis le 29 septembre dernier, lors de la sixième journée de Top 14. Après deux défaites contre deux concurrents directs aux demi-finales (Castres et le Racing-Métro), le MHR traverse une mauvaise passe. De plus, la fin de saison des Montpelliérains ne va pas être de tout repos avec trois déplacements pour deux réceptions, dont la visite de l’Usap lors de la dernière journée, rencontre qui pourrait faire office de véritable huitième de finale entre les deux équipes. Mais avant de penser à Perpignan, Montpellier doit effectuer un déplacement extrêmement périlleux à Grenoble ce week-end. Pour Fabien Galthié, le coach héraultais, l’équipe ne traverse pas une phase difficile puisqu’elle vit cette situation tous les ans: "On est dans la même configuration classique depuis trois ans, c'est à dire qu'il va falloir se battre jusqu'à la fin. Je serais ravi de jouer la qualification lors du dernier match".

Des retours... Mais beaucoup d'absents

Pour lui, certaines défaites montpelliéraines peuvent aussi s’expliquer par une infirmerie incroyablement garnie en ce moment avec un nombre d’absents conséquent qui font que l’équipe doit aussi composer avec les joueurs à disposition. L'ancien demi de mêlée international reste néanmoins satisfait des résultats obtenus pendant la période de doublons même s’il a des regrets sur les deux dernières défaites. "On est dans une période difficile, avec beaucoup d'absents: Figallo, Leleimalefaga, Jgenti, De Marco, Fernandez, Hape; auxquels on peut rajouter les internationaux. Après on a des retours (Ouedraogo, Privat, Bosh, Bérard, ndlr.) mais on a perdu du terrain pendant cette période. On est toujours dans un cycle compliqué, comme ça arrive dans une saison, comme c'était prévisible. Les doublons nous ont fait très mal, cinq absents importants pour une petite dizaine de blessés, c'est pas supportable pour nous. On a réussi à battre Bègles, Biarritz, on a pris un point à Castres, on s'est accroché, on aurait aussi pu gagner le Racing mais on vient mourir à deux points." Le technicien nous explique alors le but du séjour à Tignes, qui s’est déroulé la semaine dernière: "On a fait des choses complètement différentes, c'était totalement libre; une forme de liberté, histoire de respirer."

Galthié: " Grenoble, il faudra un exploit "

La qualification montpelliéraine passe par une excellente fin de saison. Et cela commence dès ce samedi: "À Grenoble, il va falloir être très homogène, il faudra un exploit, encore un exploit. Personne n’a gagné là-bas à part Clermont-Ferrand. Tout peut arriver, avant Perpignan, il y a quatre matchs ; j'espère qu'il sera décisif, ça voudra dire qu'on sera dans la course." La consigne est claire. Il ne faut pas se projeter uniquement sur le match de Perpignan mais surtout faire en sorte que ce match reste décisif pour la montée, en restant au contact des six premières places durant les prochaines journées.

C’est dans ce sens là que Galthié attend beaucoup de ce déplacement à Grenoble mais il craint aussi extrêmement "cette équipe qui réalise une très bonne saison. Pour finir, nous abordons des concurrents qui reviennent fort dans cette fin de championnat puisque le Racing et Perpignan ont évincé Montpellier des six premières places, chose qui n’est plus arrivée depuis la sixième journée. Mais l’entraineur montpelliérain relativise de nouveau: "C'était prévisible, c'est normal que le Racing, Perpignan, Stade Français, Biarritz et même Bayonne soient à la bagarre avec nous. Depuis trois ans, on est dans l'exceptionnel; là on se bat pour l'exceptionnel mais on a des concurrents qui ont des armes et c'est normal qu'ils soient là". L’effet de surprise montpelliérain est passé. Montpellier est maintenant une équipe attendue sur tous les terrains de France, et cette saison, la place en barrage est très loin d’être acquise. Avec en plus un quart de finale de H-Cup à gérer, le MHR joue désormais dans la cour des grands. À lui de prouver qu’il en est un.

 - Midi Olympique
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |